LA CHINE VA DOUBLER SON STOCK D’OGIVES NUCLÉAIRES AU COURS DE LA PROCHAINE DÉCENNIE: (PENTAGONE)

La Chine devrait doubler son stock d’ogives nucléaires, actuellement estimé à 200, au cours de la prochaine décennie et elle est déjà en avance sur les États-Unis dans certains domaines tels que la construction navale et les missiles conventionnels, a déclaré mardi le ministère de la Défense.

Le dernier rapport sur la puissance militaire de la Chine au Congrès, couvrant les développements jusqu’à la fin de 2019, a été publié au milieu d’une querelle de plus en plus profonde entre Washington et Pékin sur des questions allant des problèmes économiques aux problèmes de sécurité, y compris les activités militaires chinoises dans la mer de Chine méridionale contestée et le soutien américain pour Taïwan.

Notant que l’objectif de la Chine est de transformer l’Armée populaire de libération en une armée de « classe mondiale » d’ici la fin de 2049, le rapport indique qu’au cours de la prochaine décennie, le stock d’ogives nucléaires de la Chine devrait « au moins doubler de taille à mesure que la Chine se développe et modernise ses forces nucléaires. »

Le nombre d’ogives sur les missiles balistiques intercontinentaux terrestres de la Chine capables de menacer les États-Unis devrait également passer à environ 200 au cours des cinq prochaines années, passant d’environ 100, tandis que la Chine se rapproche d’une capacité de «triade nucléaire» pour lancer des armes nucléaires, frappes terrestres, aériennes et maritimes, selon le rapport.

L’administration américaine sous le président Donald Trump a poursuivi des mesures de contrôle des armements qui impliqueraient à la fois la Russie et la Chine, car le seul traité restant plafonnant les arsenaux nucléaires américains et russes est le nouveau traité de réduction des armements stratégiques, qui expirera en 2021.

Mais Pékin a rejeté l’idée, affirmant que les deux superpuissances nucléaires devraient réduire drastiquement leurs propres arsenaux – estimés à environ 6000 ogives nucléaires chacun – avant d’amener d’autres États dotés d’armes nucléaires dans des négociations multilatérales sur le contrôle des armements.

Le rapport indique que la Chine a également atteint, voire dépassé, les États-Unis dans plusieurs domaines de modernisation militaire, notamment la construction navale, les missiles balistiques et de croisière conventionnels terrestres et les systèmes de défense aérienne intégrés.

La Chine a « la plus grande marine du monde », avec une force de combat globale d’environ 350 navires et sous-marins, et est « le premier pays producteur de navires au monde en tonnage », a-t-il indiqué.

Il a également été en mesure de développer ses forces de missiles conventionnels « sans aucune restriction d’accords internationaux », possédant plus de 1250 missiles balistiques à lancement terrestre et des missiles de croisière à lancement terrestre d’une portée comprise entre 500 et 5500 kilomètres, selon le ministère de la Défense.

Sur la mer de Chine orientale, le rapport a souligné que la Chine continue de contester l’administration japonaise des îles Senkaku, que Pékin prétend et appelle Diaoyu, par exemple en envoyant des navires de la garde côtière près des îlots inhabités.

L’année dernière, l’Armée populaire de libération a mené un exercice à l’échelle nationale à travers ses cinq commandements militaires de théâtre, qui auraient pu simuler une contingence Senkaku ou Taïwan, selon le rapport sans donner plus de détails.

« Les États-Unis ne prennent pas position sur la souveraineté des îles Senkaku mais reconnaissent l’administration japonaise des îles et continuent de réaffirmer que les îles relèvent de l’article 5 » du traité de sécurité nippo-américain, indique le rapport, signifiant que Washington défendra Tokyo en cas de conflit sur les îles.

S’agissant de Taïwan, le rapport indique que les relations entre la Chine et l’île démocratique, que Pékin considère comme la sienne, restent tendues. L’armée chinoise continue de se préparer à dissuader le mouvement de Taïwan vers l’indépendance et se prépare probablement à « une éventualité pour unifier Taiwan avec le continent par la force », a-t-il déclaré.

Par Vegeta publié le 2 septembre 2020

https://www.japanfm.fr/la-chine-va-doubler-son-stock-dogives-nucleaires-au-cours-de-la-prochaine-decennie-pentagone/