L’HUMANITÉ N’EST PAS PRÉPARÉE EN CAS D’ATTAQUE NUCLÉAIRE !

Les événements récents ont mis en exergue le fait que le monde est vulnérable. S’il est actuellement question d’une pandémie virale, d’autres risques doivent être pris en compte. Des chercheurs britanniques ont récemment évoqué le risque d’attaque nucléaire.

Une préoccupation mineure pour la population

Tout d’abord, évoquons les conséquences immédiates d’une attaque nucléaire. Des personnes brûlées vives, des bâtiments soufflés par l’exposition, des irradiations puis d’importantes retombées radioactives touchant l’environnement et bien sûr, les êtres vivants. En somme, il est question d’une société qui s’effondre.

Une attaque nucléaire est sans doute bien plus grave qu’une pandémie telle que nous vivons actuellement. Toutefois, des chercheurs britanniques expliquent dans une publication du Bulletin of the Atomic Scientists le 8 septembre 2020 que pour l’avenir, nous pourrions tirer les leçons de la situation actuelle. Il faut aussi savoir que le risque nucléaire n’est pas une préoccupation majeure de la population. En revanche, les chercheurs estiment tout de même à 50 % le risque qu’un incident nucléaire tue environ un million de personnes dans les cinquante prochaines années.

Prévenir et se préparer

Dans le cadre de leurs recherches, les meneurs de l’étude ont cherché des points communs entre une pandémie et un incident nucléaire. Citons une énorme pression sur les services de santé et des choix gênants concernant la liberté citoyenne. Des préoccupations concernant la protection des travailleurs et la garantie d’une continuité dans le fonctionnement de la société sont aussi présentes. Toutefois, les chercheurs ont mis en avant le côté trivial de la gestion d’une pandémie en comparaison aux suites d’un incident nucléaire.

Les meneurs de l’étude ont évoqué l’importance de la prévention. Il s’agit principalement de continuer les efforts à l’échelle mondiale afin de limiter la prolifération des armes nucléaires. Par ailleurs, il est aussi question de réduire les risques de terrorisme nucléaire et de sécuriser les installations. Il faut également se préparer à une éventuelle attaque ou autre incident. Les chercheurs ont rappelé que le monde n’était pas préparé à l’actuelle pandémie. Or, il se pourrait bien que ce soit la même chose concernant de nombreux autres types de catastrophes.

Les conséquences d’une attaque nucléaire peuvent prendre la forme d’une pénurie généralisée, en ce qui concerne l’alimentation, l’eau, les équipements ainsi que les médicaments. De plus, ce genre d’incident générerait immanquablement une restriction des libertés civiles. Ainsi, il est important que les gouvernements communiquent à ce sujet. Enfin, les meneurs de l’étude ont évoqué la nécessité d’éduquer la population en amont, qu’il s’agisse de pandémie ou d’attaque nucléaire.

Par Yohan Demeure, journaliste scientifique, publié le 17 septembre 2020 à 10h40

Les 2 photos : Crédits : Pikist

https://sciencepost.fr/lhumanite-nest-pas-preparee-en-cas-dattaque-nucleaire/