SUISSE : DANS LES GRISONS, LA MOITIÉ DES SANGLIERS ABATTUS SONT RADIOACTIFS À CAUSE DE TCHERNOBYL

Un sanglier sur deux, dans les Grisons, dépasse le taux de radioactivité admis, a révélé le vétérinaire cantonal, dont les services ont introduit un contrôle systématique des animaux abattus. Le phénomène est à mettre sur le compte de l’accident nucléaire de Tchernobyl en 1986.

Trente-quatre ans après la catastrophe, les traces du césium-137, ces particules radioactives que l’on mesure en becquerels par kilogramme, sont toujours présentes dans le sol de plusieurs régions de Suisse.

Le césium-137, qui avait été propulsé dans les airs, de l’Ukraine à la Suisse notamment, avait tout particulièrement touché le Tessin et les Grisons.

C’est pourquoi, depuis 2013, le service vétérinaire cantonal tessinois examine systématiquement tous les sangliers abattus sur le territoire. En 2015, l’une des 3 à 5% de bêtes chassées présentant un dépassement des valeurs limites fixées par l’OSCE avait même fait état d’un taux de radioactivité huit fois supérieur au seuil admis.

Du césium-137 dans le sol

Dans les Grisons, les taux et les animaux contaminés sont nettement supérieurs. Le contrôle systématique n’y a été mis en place que depuis cette année.

Le césium-137, avec le temps, migre dans les profondeurs du sol, où se trouve la truffe du cerf, un champignon qui n’est pas comestible pour les humains, mais dont les cochons sauvages raffolent. Le problème est donc saisonnier, lorsque l’hiver est froid et neigeux, les sangliers n’ont pas d’autre choix que de déterrer ces champignons souterrains plus profondément. C’est l’apparition de ce tubercule souterrain, véritable éponge à particules radioactives, qui a des effets sur le taux de césium-137 chez le sanglier.

Lorsque le seuil dépasse les 600 becquerels par kilogramme, l’animal ne peut être consommé. Les Grisons ont d’ailleurs prévu un dédommagement pour les chasseurs concernés. Si le problème se pose essentiellement en automne et en hiver, la durée de vie du césium 137 est de 60 ans, (voir NDLR ci-dessous), on doit donc s’attendre à trouver de la viande contaminée pendant encore près de trois décennies.

Des sangliers radioactifs probablement dans toute l’Europe

En France, en Allemagne et en République Tchèque également la chasse aux sangliers radioactifs est lancée. L’Allemagne reverse chaque année, près de 500’000 euros d’indemnités aux chasseurs qui ne peuvent ni vendre ni consommer leur gibier lorsque le taux dépasse 600 becquerels par kg.

Or selon le ministère de l’Environnement allemand, la contamination moyenne d’un sanglier tué dans la forêt de Bavière, à la frontière de la République tchèque, est de 7000 becquerels par kilogramme.

Par Nicole della Pietra/lan/KB

Répartition actuelle des sangliers en Suisse

Après avoir été exterminé en Suisse, le sanglier est réapparu naturellement  il y a une quarantaine d’années en provenance de France, d’Allemagne et d’Italie, il poursuit son expansion, et sa population continue d’augmenter.

Publié le 4 octobre 2020 à 10h10, mis à jour à 22h24

Pour écouter et voir la vidéo (1mn 58s), cliquer sur :

https://www.rts.ch/info/regions/autres-cantons/11645004-dans-les-grisons-la-moitie-des-sangliers-abattus-sont-radioactifs-a-cause-de-tchernobyl.html

NDLR : ce qu’on appelle (à tort) «durée de vie » c’est le temps nécessaire pour que la quantité de radioactivité soit divisée par 2. La « durée de vie » du Césium 137 est de 30, 108 années ? Pour que la radioactivité initiale soit divisée par 1024 et devienne négligeable, il faut 10 durées de vie (210)) soit 3 siècles ! En 60 ans, la radioactivité initiale n’a été divisée que par 4 et peut être loin d’être négligeable selon la quantité ingérée.

Heureusement, nous n’avons pas ce problème en France puisque le nuage de Tchernobyl s’est arrêté aux frontières!

Enfin dernière remarque: sachant qu’un becquerel est une désintégration atomique par seconde et que la « norme » pour consommer est de ne pas dépasser 600 becquerels, êtes vous prêts à consommer de la viande dans laquelle se produisent 599 désintégrations atomiques par seconde?