L’INTERDICTION DES ARMES NUCLÉAIRES OUVRE UN NOUVEL AVENIR POUR L’HUMANITÉ

Madrid, Espagne – Le 24 octobre, grâce à l’incorporation du Honduras, le nombre de 50 pays qui ont ratifié le Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) promu par les Nations Unies a été atteint. Dans trois mois, le TIAN entrera en vigueur au niveau international lors d’un événement au siège des Nations Unies à New York.

  • 50 pays (11 % de la population mondiale) ont déclaré les armes nucléaires illégales.
  • Les armes nucléaires seront interdites tout comme les armes chimiques et biologiques.
  • Les Nations Unies activeront le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires en janvier 2021.

Ensuite, le TIAN continuera sur la voie d’une interdiction totale des armes nucléaires. Ces 50 pays seront rejoints par les 34 qui ont déjà signé le TIAN et attendent sa ratification ainsi que par les 38 autres qui ont travaillé et soutenu sa création à l’ONU. Il est possible que des tensions apparaissent dans les pays restants en raison de la pression exercée par les puissances nucléaires pour faire taire la volonté du peuple, mais dans tous les cas, ce sont les citoyens qui devront élever la voix et faire pression sur nos gouvernements pour qu’ils se joignent à la clameur générale contre les armes nucléaires. Nous devons faire en sorte que ce tollé continue de s’amplifier jusqu’à ce que les puissances nucléaires soient de plus en plus isolées, tandis que leurs propres citoyens exigent de se joindre à la dynamique de préservation de la paix afin de ne pas favoriser un désastre.

L’entrée en vigueur du TIAN est une étape importante qui ouvre des possibilités qui étaient inimaginables jusqu’à récemment. Nous considérons qu’il s’agit de la première brique retirée du mur qu’il faut démolir, et le fait d’y être parvenu est un signe que de nouveaux progrès peuvent être réalisés. C’est peut-être la nouvelle la plus importante de ces dernières décennies au niveau international. Bien qu’il n’y ait pas d’informations dans les médias officiels, nous prévoyons que cette dynamique va s’étendre, et plus rapidement lorsque ces actions, aujourd’hui ignorées et/ou déformées par les puissances dominantes, pourront être rendues visibles.

Le grand protagoniste de cette réalisation a été la Campagne Internationale pour l’Abolition des Armes Nucléaires (ICAN), lauréate du prix Nobel de la paix en 2017, qui a souligné dans son compte-rendu sur Twitter l’importance de l’événement, avec l’entrée en vigueur du Traité à partir du 22 janvier 2021.

Lors de la récente Marche Mondiale, nous avons constaté que même dans les pays dont les gouvernements soutiennent le TIAN, la majorité des citoyens n’en sont pas conscients. Étant donnée la situation internationale de conflits et d’incertitudes sur l’avenir, au milieu de la pandémie qui nous touche, il y a une saturation de signaux négatifs et de « mauvaises nouvelles ». C’est pourquoi, afin de soutenir plus efficacement ce Traité, nous proposons de ne pas mettre l’accent sur la peur d’une catastrophe nucléaire comme facteur de mobilisation mais, au contraire, de souligner les raisons de célébrer l’interdiction.

Cyber-Célébration

Monde Sans Guerres et Sans Violence (MSGSV), membre d’ICAN se propose d’organiser une grande fête le 23 janvier 2021 pour célébrer cette étape historique. Cela aura le format virtuel d’un cyber-festival. Il s’agit d’une proposition ouverte à tous les collectifs, acteurs culturels et citoyens intéressés. Il y aura un parcours virtuel de toute l’histoire de la lutte contre les armes nucléaires : mobilisations, concerts, marches, forums, manifestations, déclarations, activités éducatives, colloques scientifiques, etc. De plus, pour cette journée de célébration planétaire, il y aura bien sûr diverses activités musicales, culturelles et artistiques avec une large participation citoyenne.

Nous informerons du déroulement de ce projet lors de nos prochaines communications et publications.

Aujourd’hui, nous nous joignons aux déclarations de Carlos Umaña, (coordinateur ICAN pour l’Amérique latine et les Caraïbes), qui a déclaré avec émotion : « Aujourd’hui est un jour historique, qui marque un jalon dans le droit international en faveur du désarmement nucléaire… Dans 3 mois, lorsque le TIAN sera officiel, l’interdiction sera du droit international. Ainsi commence une nouvelle ère… Aujourd’hui est un jour d’espoir ».

Nous saisissons également cette occasion pour remercier et féliciter les pays qui ont ratifié le TIAN et toutes les organisations, collectifs et militants qui ont travaillé et continuent de travailler pour que l’humanité et la planète puissent commencer à suivre le chemin qui mène à l’élimination totale des armes nucléaires. C’est quelque chose que nous réalisons ensemble. Nous voulons faire une mention spéciale à l’organisation Peace Boat qui, depuis le Japon, le jour de la célébration, a rappelé et reconnu le travail que MSGetSV avait réalisé pour la campagne ICAN durant tout le parcours de la 2ème Marche Mondiale.

Nous continuerons à travailler avec tous en faveur de la paix et la non-violence. Parmi les nouvelles actions prévues, MSGetSV organisera un webinar pour les étudiants et les professeurs de diverses universités dans le cadre d’une série d’activités que le secrétariat permanent du Sommet des Prix Nobel de la Paix a programmées dans les prochains mois. Le thème sera : « Les actions à la base sociale et leur projection à échelle internationale ».

Sous l’impulsion de ces actions et de nombreuses autres à venir, nous renforçons l’annonce faite le 2 octobre dernier de la réalisation de la 3ème Marche Mondiale pour la Paix et la Non-violence en 2024.

Par Rafael de la Rubia, Coordinateur de la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-violence, publié le 27 octobre 2020

Image en titre : Crédit image : Monde sans guerres et sans violence

https://www.pressenza.com/fr/2020/10/linterdiction-des-armes-nucleaires-ouvre-un-nouvel-avenir-pour-lhumanite/