NOUVEAU PORTE-AVIONS À PROPULSION NUCLÉAIRE : MACRON PAIE LE PRIX FORT POUR L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS

En pleine crise sanitaire et économique, Macron annonce la construction d’un nouveau porte-avions nucléaire pour au moins 5 milliards d’euros. De plus, cette nouvelle arme de guerre de l’impérialisme français constitue un véritable danger pour l’environnement.

En visite à l’usine Framatome du Creusot, Macron a réaffirmé son amour pour l’atome en affirmant que la France ne pourrait se passer du nucléaire pour un avenir décarboné. Il a ensuite annoncé la construction d’un nouveau porte-avions à propulsion nucléaire en remplacement du Charles de Gaulle à l’horizon 2038.

Le coût de ce nouveau porte-avions était déjà estimé à cinq milliards d’euros avant que la propulsion nucléaire ne soit définitivement retenue. Cette première estimation n’inclut pas les coûts de fonctionnement qui devraient tourner autour des 200 millions d’euros par an.

Alors que le pays est enlisé dans la crise économique et sanitaire, avec un manque criant de moyen pour les hôpitaux et la santé publique pour lesquels « il n’y a pas d’argent magique », Macron annonce donc un nouveau projet rocambolesque : un porte-avion à propulsion nucléaire dont le coût s’élève à plusieurs milliards d’euros.

La propulsion nucléaire, un véritable danger pour l’environnement

La France prévoit donc de continuer à être le seul pays au monde avec les États-Unis à utiliser un porte-avions à propulsion nucléaire. Macron a une nouvelle fois présenté cette énergie atomique comme « écologique”, mais il a oublié de rappeler que le combustible des réacteurs nucléaires français, qu’ils soient militaires ou civils, provient des mines d’uranium du Niger et du Mali exploitées par Areva. L’exploitation de ces gisements d’uranium constitue un véritable désastre écologique comme l’a démontré l’affaire de l’uranium Gate : eaux contaminées par les mines, et population mise en danger par les pollutions issue de la surexploitation les gisements. Ces pays du Sahel sont par ailleurs rongés par l’instabilité et la pauvreté due à l’ingérence militaire, politique et économique incessante de la France qui maintient par la force et la corruption, ses intérêts dans la région.

Par ailleurs, la propulsion nucléaire va produire toujours plus de déchets radioactifs que l’on ne sait toujours pas traiter définitivement. Mais l’aspect le plus inquiétant pour l’environnement, réside dans le fait que ce porte-avions sera une nouvelle bombe à retardement flottante. Non seulement, l’atome a déjà prouvé à de nombreuses reprises que le risque zéro n’existait pas dans son exploitation, des incidents sont donc possibles. Mais là ou l’irresponsabilité du gouvernement est frappante, c’est que ce porte-avions est un navire militaire qui peut donc être endommagé voir coulé en cas de conflit. Si le porte-avion et son réacteur venaient à se retrouver au fond de l’océan avec son combustible hautement radioactif, les conséquences pour l’environnement marin seraient désastreuses et d’une ampleur inédite : destruction des coraux, contamination de l’eau, destruction de la faune et la flore, et danger direct pour la santé des populations vivant de la pêche… Un réacteur ouvert au fond de la mer serait un Tchernobyl sous-marin qu’il serait impossible de ramener à la surface.

Une arme de l’impérialisme français

Les porte-avions sont aujourd’hui un indice de puissance pour les principaux pays impérialistes du monde. Capable d’emporter plusieurs dizaines d’avions de chasse au plus près des zones d’intervention, ils constituent aujourd’hui la pointe de l’épée des impérialistes. À ce titre, les États-Unis sont la principale puissance impérialiste du monde avec onze unités opérationnelles.

Le nouveau porte-avions nucléaire annoncé par Macron prévoit d’être 1,7 fois plus gros que le Charles De Gaulle. Il sera la pointe avancée de la force de projection militaire de l’impérialisme français dans le monde. Commandé dans un contexte international de regain des tensions entre les grandes puissances ; il est certain que ce nouveau porte-avions sera utilisé à des fins offensives contre les pays dominés pour maintenir les intérêts économiques de la France dans le monde

Ce nouveau porte-avions sera notamment utilisé par l’État français pour mieux s’accaparer et piller les dernières ressources naturelles de la planète pour lesquelles les puissances impérialistes sont prêtes à se livrer la guerre ; comme en témoignent les récentes tensions en Méditerranée.

La propulsion nucléaire n’est pas un choix anodin car ce mode de propulsion ne se justifie pas d’un point de vue militaire : en effet, les porte-avions ne se déplacent jamais seuls, ils sont toujours accompagnés de navires d’escortes propulsés au diesel et qui ont donc besoin de se ravitailler, tout comme le kérosène des avions ou les vivres de l’équipage. Choisir une propulsion nucléaire ne sert donc qu’à faire une démonstration de force et une démonstration commerciale de la technologie nucléaire française.

Dénoncer la construction ce nouveau porte avion, fleuron de la puissance nucléaire au service de l’impérialisme

Macron a annoncé la construction de ce nouveau porte-avions dans une perspective de relance de l’industrie, mais il est important d’affirmer que la construction d’une telle machine de guerre n’est en rien dans l’intérêt de notre camp social. Dans un contexte de crise sanitaire et économique sans précédent, aussi bien les fonds que la capacité industrielle doivent être mis à disposition d’une rénovation du service public !

De l’argent pour le service public, pas pour un porte-avions qui est seulement destiné à développer les capacités d’ingérence et d’agression de l’impérialisme français.

Il est par ailleurs nécessaire de revendiquer la sortie du nucléaire civil et militaire avant qu’une catastrophe d’ampleur ne survienne. L’industrie lourde ne doit pas être relancée à travers des commandes de guerre mais reconvertie pour répondre au besoin réel d’une transition écologique.

À travers son annonce, Macron tente de redorer sa puissance économique et impérialiste sur la scène internationale, au détriment de la planète, des espèces et espaces protégés et des populations qui en paieront le prix fort.

Par Marcel Ali, publié le 16 décembre 2020

https://www.revolutionpermanente.fr/Nouveau-porte-avions-a-propulsion-nucleaire-Macron-paie-le-prix-fort-pour-l-imperialisme-francais