NUCLÉAIRE : PROMESSE EMPOISONNÉE D’EDF DE 2 NOUVEAUX RÉACTEURS À PENLY

« J’ai besoin du nucléaire » clamait le président Macron début décembre sur le média BRUT. À la veille de Noël, EDF lui emboîte le pas en glissant dans les souliers des syndicats lors de son conseil d’administration du mercredi 16 décembre la promesse empoisonnée de 2 EPR à Penly à condition d’avaler la pilule amère du plan Hercule, une découpe en 3 morceaux de l’opérateur. Trois autres sites sont lorgnés : Gravelines, Bugey, Tricastin.

Dans son communiqué du 30 juin 2020* lors de la fermeture de Fessenheim, le Collectif anti-nucléaire Ouest avait exprimé ses réserves à parler de « début de la fin » du nucléaire car les nucléocrates préparent sa relance à l’Ouest, de part et d’autre de la Manche. C’est pourquoi le site de Penly a leur préférence et que la relance du projet Sizewell en Angleterre par la filiale d’EDF, British Energy avec l’aide de la firme chinoise CGN vient d’être annoncée, le tout relié par les lignes THT sous-marines en projet entre les deux pays.

Mais ces décisions sont suspendues à la mise en service improbable de Flamanville après 2023. Certes EDF tente d’engager une mise en service partielle en amenant un premier camion de combustible sur le site où Greenpeace et Mediapart viennent de dévoiler que les mesures de sécurité sont divulguées au premier venu. Il sera difficile et risqué d’amener les 30 convois suivants. EDF qui mérite d’être surnommée (Électricité Dette de France) est à la recherche forcenée de 50 milliards d’euros supplémentaires pour ses projets de réacteurs alors que l’endettement avoué est du même niveau sans parler d’un prix du MWh qui ne peut qu’accroître les pertes, de l’accroissement des déchets radioactifs pour des millions d’années et du risque de catastrophe toujours plus fort avec la prolongation annoncée des réacteurs à 50 ans**.

Mobilisons-nous pour un avenir libéré du nucléaire. Une société pacifique et sereine, basée sur la sobriété énergétique et les renouvelables est possible.

* https://www.can-ouest.org/fessenheim-attention-une-fermeture-peut-cacher-une-relance-du-nucleaire-a-louest/

** https://www.can-ouest.org/reacteurs-nucleaires-encore-une-consultation-mascarade-pour-leur-fin-de-vie/

Contact presse :

Didier Anger 06 80 23 39 45 / Chantal Cuisnier 06 84 14 58 87 / Martial Château 06 45 30 74 66 / Sylvie Sauvage 06 08 71 79 61

Collectif Anti-Nucléaire Ouest

9 Bis sente des Grès, 76920 Amfreville-la-Mi-Voie, 07 68 35 03 38

contact@can-ouest.orgwww.can-ouest.org

https://www.facebook.com/can.ouest/ https://twitter.com/canouest

Par Chantal CUISNIER, publié le 21 décembre 2020

https://www.can-ouest.org/nucleaire-promesse-empoisonnee-dedf-de-2-nouveaux-reacteurs-a-penly/