LE REDÉPLOIEMENT DES ARMES NUCLÉAIRES TACTIQUES AMÉRICAINES EN CORÉE DU SUD N’A GUÈRE D’EFFET DISSUASIF SUR LE NORD

SÉOUL, 14 mai (Yonhap) — Redéployer des armes nucléaires tactiques en Corée du Sud ne contribue guère à dissuader la Corée du Nord, a déclaré ce vendredi un ancien fonctionnaire de la Maison Blanche.

Jon Wolfsthal, ancien directeur principal de la Maison Blanche pour le contrôle des armements et la non-prolifération, a fait cette remarque lors d’un séminaire en ligne, soulignant qu’une telle idée n’apportera pas la «réassurance» que les Sud-Coréens souhaitent.

«Si les États-Unis redéployaient des armes nucléaires en Corée du Sud et organisaient une sorte d’opération de partage nucléaire comme nous le faisons en Europe, cela dissuaderait-il davantage la Corée du Nord que de faire voler un B-52 des États-Unis au-dessus de la Corée du Sud? Je ne le pense pas», a déclaré Wolfsthal lors du forum co-organisé par l’Institut Sejong et l’Asia Pacific Leadership Network.

Pour Séoul, la question d’avoir des armes nucléaires ou de renforcer la dissuasion nucléaire contre Pyongyang semble être plus une question «politique» qu’un problème militaire, a déclaré Wolfsthal.

Il a ajouté que ce type de réassurance est possible lorsque la Corée du Sud et les États-Unis maintiennent une alliance et des relations solides grâce à une communication étroite.

«Ce que nous voulons vraiment faire, c’est nous assurer que les relations entre la Corée du Sud et les États-Unis sont si sûres et si confiantes que la Corée du Nord ne peut avoir aucun espoir d’essayer de nous séparer», a déclaré Wolfsthal.

Kim Jung-sup, chercheur à l’Institut Sejong et ancien vice-ministre de la Défense, a également mis en doute l’efficacité militaire du redéploiement des armes nucléaires tactiques américaines vers le Sud.

«Cela peut avoir un effet déstabilisant dans lequel le Nord peut être contraint de prendre des mesures militaires préventives», a-t-il déclaré, ajoutant que le redéploiement peut également déclencher la protestation de la Chine et nuire à toute négociation future sur la dénucléarisation avec la Corée du Nord.

Par mathieu@yna.co.kr, publié le 14.05.2021 à 19h05

https://fr.yna.co.kr/view/AFR20210514003700884