ERREUR DE CALCUL DE LA PUISSANCE THERMIQUE DU CŒUR PAR LES UNITÉS DE SURVEILLANCE DES RÉACTEURS DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE CIVAUX

Le 4 juin 2021, EDF a déclaré à l’ASN un évènement significatif pour la sûreté portant sur l’utilisation de formules erronées pour calculer de la puissance thermique du cœur dans les unités de surveillance des réacteurs de la centrale nucléaire de Civaux. Ces formules ont conduit à un fonctionnement temporaire de ces réacteurs à une puissance supérieure à 100 %.

L’unité de surveillance est un système permettant aux opérateurs de la salle de commande de suivre certains paramètres d’exploitation du réacteur, notamment la puissance du cœur.

Le 14 décembre 2020 pour le réacteur 1 et le 21 décembre 2020 pour le réacteur 2, des formules erronées ont été introduites dans les unités de surveillance de ces réacteurs. Ces erreurs proviennent de l’utilisation de données correspondant à un état technique différent de l’état réel des réacteurs. Cette erreur a conduit à une sous-estimation de la puissance thermique par ces unités de surveillance. La mauvaise représentation de la puissance thermique en salle de commande a conduit les opérateurs à faire fonctionner les réacteurs à une puissance réelle au-dessus de 100 % de leur puissance nominale (jusqu’à 100,45 % de la puissance nominale pour le réacteur 1 et 100,17 % pour le réacteur 2), ce qui constitue un non-respect des spécifications techniques d’exploitation. L’écart de puissance a été suffisamment faible pour ne pas provoquer l’arrêt automatique des réacteurs. Cette erreur n’a pas eu de conséquences sur la disponibilité des systèmes de protection de ces réacteurs, qui sont indépendants, ni sur la sûreté.

Cette erreur a été détectée le 28 avril 2021 par EDF. La centrale nucléaire de Civaux a alors diminué la puissance du réacteur 1, le réacteur 2 étant à l’arrêt. Le 29 avril 2021, EDF a corrigé les formules concernées, permettant de reprendre l’exploitation normale du réacteur 1.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Compte tenu de la détection tardive de l’évènement, cet évènement est classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité) pour les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Civaux.

Publié le 28 juin 2021

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Erreur-de-calcul-de-la-puissance-thermique-du-coeur-par-les-unites-de-surveillance-des-reacteurs