BORIS JOHNSON POURRAIT FAIRE FACE À UNE BATAILLE AVEC L’ONU SUR UN PLAN VISANT À AUGMENTER LES OGIVES NUCLÉAIRES DU ROYAUME-UNI

Dans le cadre de l’examen de la défense intégrée du Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson a annoncé son intention d’augmenter le plafond des missiles de 180 à 260. Cela représenterait une augmentation de 40% pour l’arsenal, connu sous le nom de Trident, basé à HNNB Clyde et RNAD Coulport dans le Dumbartonshire, Écosse.

Mais aujourd’hui, la Campagne pour le désarmement nucléaire (CND) demande aux citoyens britanniques de signaler le gouvernement aux Nations Unies sur l’engagement.

La campagne, soutenue par des politiciens écossais, est formée sur la base d’un avis juridique de deux universitaires de la London School of Economics qui ont conclu que M. Johnson était incompatible avec le soutien du gouvernement britannique au traité sur la non-prolifération.

Le traité de 1968 est un accord mondial qui vise à empêcher la propagation des armes nucléaires et des technologies connexes.

Le professeur consultant de l’ONU Christine Chinkin et le Dr Louise Arimatsu ont déclaré dans leur examen que les engagements de M. Johnson constituaient une violation de l’article six du traité.

Kate Hudson, secrétaire générale du CND, a déclaré : ” C’est un fait : le gouvernement enfreint le droit international en augmentant l’arsenal nucléaire du Royaume-Uni de plus de 40 %. »

« Il n’est donc pas surprenant qu’il y ait eu une condamnation internationale généralisée de cette décision » – certains disent qu’elle lance une nouvelle course aux armements nucléaires.

« Les gens de partout dans le pays ont été indignés par cette décision : elle annule 30 années de réductions nucléaires progressives et nous rend tous moins sûrs. »

« Le CND veut donner une voix à cette colère en permettant aux gens d’exiger une action internationale. »

LIRE LA SUITE: “Obama est inacceptable” Boris “rejette” le choix de Biden pour l’ambassadeur américain

Kirsten Oswald, députée, chef adjointe du groupe SNP Westminster, a ajouté : « Le gouvernement britannique est en train de gagner la réputation de croire qu’il y a une règle pour lui et une règle différente pour tous les autres. »

« Mais la question des armes nucléaires est trop sérieuse pour qu’un gouvernement continue dans une telle illusion. »

« Le traité de non-prolifération est en vigueur depuis plus de 50 ans et il est vital pour l’avenir du monde qu’il soit respecté par tous les signataires, y compris le Royaume-Uni. »

Le gouvernement britannique a ignoré les appels nationaux à mettre un terme à son expansion irresponsable de la capacité nucléaire, contrairement à ses obligations conventionnelles, peut-être écoutera-t-il les voix de la communauté internationale.”

Par Marseille News, publié le 12 juillet 2021

https://www.marseillenews.net/boris-johnson-pourrait-faire-face-a-une-bataille-avec-lonu-sur-un-plan-visant-a-augmenter-les-ogives-nucleaires-du-royaume-uni-politique-nouvelles.html