GRAVELINES : NON-RESPECT DES RÈGLES GÉNÉRALES D’EXPLOITATION

Le 28 juillet 2021, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation concernant l’indisponibilité du circuit de ventilation de l’enceinte de confinement du réacteur 4.

Le bâtiment du réacteur, à l’intérieur duquel se trouve notamment la cuve qui contient le combustible nucléaire, est équipé de deux sas d’accès et d’une ouverture de grande dimension appelée « tampon d’accès matériel ». Ces accès peuvent être ouverts lors de certaines phases d’arrêt pour maintenance afin de permettre l’entrée de personnes et de matériel. Lorsque ces accès sont ouverts, alors que le combustible est présent dans la cuve, les règles générales d’exploitation imposent que les deux voies redondantes du système de ventilation (ETY), qui font passer l’air extrait du bâtiment du réacteur sur des pièges à iode, soient disponibles pour pouvoir assurer un confinement dynamique en cas de relâchement de radioactivité dans le bâtiment du réacteur.

Le 23 juillet 2021, le réacteur 4 est en cours d’arrêt dans le cadre de sa maintenance et de son rechargement en combustible. Le combustible est dans la cuve du réacteur et les opérations à réaliser nécessitent l’ouverture d’un sas de l’enceinte de confinement du bâtiment du réacteur.

Le 25 juillet 2021, une manipulation d’exploitation entraine la fermeture automatique de deux vannes du système ETY, le rendant indisponible. En cas d’augmentation de la radioactivité dans le bâtiment du réacteur, le système ETY n’aurait pas pu assurer sa fonction de confinement dynamique.

Une première analyse de l’événement conclut que la pré-configuration du système ETY, réalisée le 16 juillet 2021 en vue de l’ouverture du sas d’accès, n’a pas été faite suivant la procédure locale qui prend en compte le retour d’expérience d’un événement similaire survenu en 2020 sur le réacteur 1.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, cet événement met en évidence un défaut de prise en compte du retour d’expérience. L’événement a donc été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Publié le 04/08/2021

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-des-regles-generales-d-exploitation34