LANNION. SORTIR DU NUCLÉAIRE TRÉGOR ADRESSE UNE LETTRE OUVERTE AU DÉPUTÉ ÉRIC BOTHOREL

L’association Sortir du nucléaire Trégor, basée à Lannion (Côtes-d’Armor), a écrit une lettre ouverte à destination du député Éric Bothorel. Ce dernier est interpellé sur le nucléaire à propos de la récente annonce de la construction de six nouveaux réacteurs de type EPR en France.

L’association Sortir du nucléaire Trégor, basée à Lannion (Côtes-d’Armor), interpelle le député Éric Bothorel, de la 5e circonscription. Dans une lettre ouverte, le collectif s’émeut de l’annonce récente de la construction de six nouveaux EPR (réacteur nucléaire) en France, sans le moindre débat démocratique, et pointant du doigt le gouffre financier que représente l’EPR de Flamanville, sans savoir s’il marchera un jour.

« Demande de position concernant les six nouveaux EPR »

En juin 2017, Eric Bothorel affirmait être favorable à la sortie du nucléaire. SDN Trégor souligne que fin 2017, l’élu leur avait déclaré : Pour moi, l’EPR de Flamanville, c’est un nouveau Titanic, si on me demande mon avis, je refuserai la dérogation sollicitée par EDF.

Aussi, l’organisation demande au député de prendre position : vous déclarerez-vous également défavorable aux six nouveaux EPR annoncés ? La lettre se conclut par une deuxième question, à savoir si l’élu demandera un débat démocratique avant toute décision concernant la future politique énergétique de la France

Par Ouest-France, publié le 24/11/2021 à 08h57

Photo en titre : SDN Trégor interpelle le député des Côtes-d’Armor, Éric Bothorel, à propos de la décision de construire six nouveaux EPR (réacteur nucléaire) en France. Celui de la centrale de Flamanville (photo ci-dessus) est toujours en cours de construction. | ARCHIVES OUEST-France

https://www.ouest-france.fr/bretagne/lannion-22300/lannion-sortir-du-nucleaire-tregor-adresse-une-lettre-ouverte-au-depute-eric-bothorel-03dd146e-4c67-11ec-bccc-b8f31b18ad36