BREST : PLUS DE 300 MANIFESTANTS ANTI-ARMES NUCLÉAIRE DÉFILENT AVANT UN SOMMET EUROPÉEN DANS LA VILLE

Plus de 300 personnes ont manifesté ce dimanche 9 janvier dans les rues de Brest. Ils dénoncent le sommet européen réunissant les 54 ministres de la défense et des affaires étrangères qui aura lieu dans la ville du 12 au 14 janvier. Les manifestants souhaitent l’abandon de la dissuasion nucléaire.

Un peu plus de 300 manifestants se sont rassemblés ce dimanche place de la liberté à Brest pour dénoncer les armes nucléaires. Ce défilé, à cette date, n’est pas un hasard, c’est quatre jours avant le sommet réunissant les ministres de la Défense et des Affaires étrangères des 27 pays de l’Union européenne. Les ministres se retrouveront du 12 au 14 janvier à Brest. L’objectif des participants est de faire pression sur les élus. Ils souhaitent que l’Europe quitte la dissuasion nucléaire comme principe de défense et de paix.

Le cortège est parsemé de drapeaux des différentes organisations contre l’armement nucléaire : PCF, CGT, Europe-Écologie Les Verts, mais aussi Le mouvement pour la paix ou le Cian 29, le collectif finistérien pour l’interdiction des armes nucléaires, à l’origine de la mobilisation. Des représentants Belges et Portugais pour la fin des armes nucléaires sont même venus faire des discours. « Les guerres, il y en a eu assez, il faut peut-être penser un peu différemment », estime Annie. Elle ne veut pas que la France continue de suivre l’OTAN et les États-Unis, ou crée une Europe de la défense. « Je ne vois pas ce que l’on peut aller soutenir les décisions guerrières des États-Unis. Avoir une Europe aussi de la défense, je crois qu’il vaut mieux penser à négocier, à la diplomatie« , ajoute-t-elle. 

Reine vient exprès de Saint Malo, et elle veut surtout une chose : la ratification par la France et les pays européens du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, qui est entré en vigueur il y a maintenant un an. « On est pour que la France, qui va présider le conseil européen, mène une politique en ce sens », affirme la malouine. Le message envoyé par cette réunion n’est, pour elle, pas le bon. 

Des actions citoyennes utiles

Les actions citoyennes peuvent avoir du poids pour Roland de Penanros, l’un des porte-paroles du collectif pour l’interdiction des armes nucléaires dans le Finistère. « Il y a eu d’autres combats avant ceux-ci : les armes biologiques, les armes chimiques… Ça a toujours été des démarches de l’opinion publique qui ont fait modifier les choses », assure-t-il. D’autres actions sont prévues pendant la réunion informelle des 54 ministres de la Défense et des Affaires étrangères européens, notamment un pique-nique ce jeudi en face des capucins, le lieu de la rencontre.

Par Thibault Lecoq, France Bleu Breizh Izel, publié le dimanche 9 janvier 2022 à 20h32

Photo en titre : Les manifestants de plusieurs organisations ont déambulé dans Brest ce dimanche 9 janvier. © Radio France – Thibault Lecoq

https://www.francebleu.fr/infos/societe/brest-plus-de-300-manifestants-anti-armes-nucleaire-defilent-avant-un-sommet-europeen-dans-la-ville-1641756730