LE SENS DU VENT

Le collectif « Arrêt du nucléaire » vous informe de la sortie d’Atomes crochus n° 6 le 26 avril 2022, date anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl (Ukraine)

L’annonce de la guerre engagée par Vladimir Poutine contre l’Ukraine, dans la nuit du 23 au 24 février, a percuté de plein fouet les élections en France, les relations géopolitiques en Europe… et nous a amenés à modifier le projet d’Atomes crochus n° 6, initié à l’automne 2021.

À chaque édition de ce journal, nous abordons les sujets les plus pertinents pour nourrir les débats en cours au sujet du nucléaire.

Cette année vit une actualité particulière avec la guerre en Ukraine, les menaces atomiques brandies par le Kremlin (mise en alerte des forces nucléaires, attaque et mise sous tutelle de centrales et sites nucléaires ukrainiens…), les ruptures d’approvisionnement russe (gaz, pétrole…) qui interrogent durablement nos politiques énergétiques et nos modes de vie, alors même que le changement climatique, les pollutions multiples et la perte de la biodiversité sont devenus des enjeux cruciaux.

Les élections (présidentielle et législatives) françaises et la promesse d’une relance du nucléaire par le président Macron font de l’arrêt du nucléaire une question majeure.

Certains semblent découvrir aujourd’hui que la « dissuasion nucléaire » est un instrument de terreur à disposition de dictateurs en puissance. D’autres, ou les mêmes, que les réacteurs nucléaires et les stockages de produits et déchets radioactifs peuvent devenir des cibles militaires de choix et des bombes en puissance.

Le lobby du nucléaire en France, déjà très prolixe en matière de mensonges, s’est encore surpassé en cette période de guerre. Et de trop nombreux médias et politiciens français ont repris à leur compte ces mensonges dignes d’un régime poutinien. Ainsi le nucléaire ne réchaufferait pas la planète et serait un atout pour l’indépendance énergétique de la France, un des pays les plus indépendants d’Europe. Et le nucléaire serait une énergie bon marché que le marché européen de l’électricité défavoriserait indûment. L’Allemagne serait par contre en mauvaise posture à cause de son choix d’arrêter définitivement tous ses réacteurs nucléaires, et de ses importations massives de gaz russe.

Mais sommes-nous vraiment à l’abri, par la « magie du nucléaire », de toute pénurie d’énergie et des hausses de prix ? Et devons-nous continuer, quoi qu’il en coûte, à soutenir cette industrie militaro-civile en misant sur cette énergie pour notre production d’électricité ? Est-il encore possible de parler de liberté, d’égalité et de fraternité sous la menace des armes atomiques, des centrales nucléaires et de toute la « quincaillerie de guerre » qui permet de les faire fonctionner ?

C’est avec ces questions en tête, et plein d’autres aussi, que nous avons préparé ce nouveau numéro d’Atomes Crochus – que vous pouvez feuilleter sur : http://collectif-adn.fr/AtomesCrochus.html.

Arrêt du Nucléaire !

Mél : contact(a)collectif-adn.fr
Web : http://collectif-adn.fr
Tél : Michel Lablanquie : 06 46 41 08 11 / François Vallet : 06 37 88 36 41

Ce numéro est publié en amont des Journées d’études pour l’arrêt du nucléaire que le collectif ADN organise chaque année, et qui auront lieu cette année les 8, 9 et 10 juillet à Minerve, près de Narbonne et du site de Malvési (site Orano de conversion de l’uranium importé) : http://collectif-adn.fr/JE2022.html.

Pour recevoir en service de presse un exemplaire papier ou pdf d’Atomes crochus n° 6 ou pour reproduire un article ou une illustration du journal, merci de préciser votre demande et vos coordonnées : contact(a)collectif-adn.fr

http://collectif-adn.fr/compresse-AC6.html

Message reçu le 26 avril 2022 à 12h21