EDF : LA SÉCHERESSE POURRAIT AFFECTER LA PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ CET ÉTÉ

(Boursier.com) — EDF sous-performe le marché ce mardi avec un titre qui cède 2,8% à 8,3 euros. L’électricien pourrait être amené à réduire la production de certains de ses réacteurs nucléaires français pendant l’été en raison de la sécheresse. Une mauvaise nouvelle de plus pour la production électrique du pays alors qu’environ la moitié des 56 réacteurs nucléaires d’EDF sont actuellement arrêtés pour réparation ou maintenance planifiée.

« Nous nous attendons à des réductions de production » pour respecter les règles environnementales alors que les prévisionnistes s’attendent à un « été chaud et sec« , a déclaré à la presse Cécile Laugier, directrice déléguée chargée de l’environnement et de la prospective auprès de la direction de la production nucléaire d’EDF. « Il y a un peu moins d’eau disponible cette année » notamment dans le sud-est de la France à cause d’une sécheresse qui sévit depuis le début de l’année.

Selon la réglementation française, EDF doit réduire, voire arrêter la production nucléaire lorsque la température des rivières atteint certains seuils, afin de s’assurer que l’eau utilisée pour refroidir les centrales ne nuira pas à l’environnement lorsqu’elle sera remise dans les cours d’eau. Certaines dérogations sont disponibles en cas de très forte canicule, qui n’ont été utilisées qu’une seule fois dans le passé, a précisé la dirigeante selon des propos repris par ‘Bloomberg‘.

Compte tenu de leurs emplacements et de leurs systèmes de refroidissement, les centrales nucléaires de Golfech, du Blayais, du Bugey, du Tricastin et de Saint-Alban sont les plus susceptibles d’être affectées par les limites environnementales, a souligné C.Laugier. Cette dernière installation a déjà dû réduire sa puissance à quelques reprises en juin. « Cela est resté dans des marges tout à fait habituelles« , a précisé la dirigeante.

La centrale nucléaire de Chooz près de la frontière belge doit également être arrêtée lorsque le débit de la Meuse tombe en dessous d’un certain seuil. « Nous sommes conscients que l’été pourrait encore être long« , avec la possibilité que le niveau des rivières soit bas d’ici la fin septembre, a conclu C.Laugier

Par Jean-Baptiste André, publié le 05/07/2022 à 13h51

Photo en titre : Crédit photo © Reuters

https://www.boursier.com/actions/actualites/news/edf-la-secheresse-pourrait-affecter-la-production-d-electricite-cet-ete-880224.html

NDLR : Conclusion : il faut abandonner tout système de production d’électricité qui nécessite de grandes quantités d’eau froide pour le refroidir, donc en particulier le nucléaire.