L’AUTRICHE CHERCHE DES ALLIÉS POUR ATTAQUER EN JUSTICE LE LABEL «GAZ VERT» DE L’UE

L’Autriche cherche à obtenir le soutien d’autres pays de l’Union européenne dans le cadre de son action en justice contre les règles de l’UE qui qualifient les investissements dans les centrales nucléaires et à gaz comme respectueux du climat, a déclaré mercredi la ministre autrichienne du climat.

Le gouvernement, qui a également critiqué le projet de l’UE de qualifier le gaz, un combustible fossile, d’écologique, a préparé une action en justice pour contester la loi de l’UE ajoutant les combustibles au système de «taxonomie» d’étiquetage des investissements écologiques. «Nous avons plusieurs autres États qui ont été très critiques à l’égard de l’acte délégué, et qui se sont fait entendre. Nous allons donc chercher d’autres alliés dans cette action en justice», a déclaré la ministre autrichienne du climat, Leonore Gewessler.

Le Luxembourg soutient déjà l’action en justice

Les règles relatives au gaz et au nucléaire ont fait l’objet d’un débat intense pendant un an, les gouvernements de l’UE étant profondément divisés.

La semaine dernière, le Parlement européen a approuvé la loi, qui, selon Bruxelles, aidera l’UE à passer aux énergies propres, mais qui, selon les militants, compromet le leadership de l’Europe dans la lutte contre le changement climatique. «Nous allons intenter une action en justice devant la Cour de justice des Communautés européennes afin d’empêcher ce programme d’écoblanchiment», a déclaré Leonore Gewessler à son arrivée à une réunion des ministres européens de l’environnement.

Dans son action en justice, l’Autriche fera valoir qu’aucun des deux carburants ne mérite le label écologique. Lorsqu’il est brûlé pour produire de l’énergie, le gaz produit des émissions qui réchauffent la planète et alimentent le changement climatique. Mais il en émet moins que le charbon, et certains États membres de l’UE le considèrent comme une solution temporaire pour remplacer le combustible le plus polluant.

L’énergie nucléaire n’émet pas de CO2, mais produit des déchets radioactifs. L’action en justice vise également à déterminer si Bruxelles avait le pouvoir d’adopter des règles par le biais d’un «acte délégué», un type de législation auquel les États membres et les législateurs européens peuvent opposer leur veto, mais qu’ils ne peuvent modifier.

VOIR: Les députés européens accordent le label «vert» au nucléaire et au gaz

La semaine dernière, Mairead McGuinness, responsable des services financiers de l’UE, a déclaré que la loi garantirait que les investissements privés dans le gaz et le nucléaire répondent à des «critères stricts». La taxonomie européenne n’interdit pas les investissements dans les combustibles qui ne sont pas étiquetés comme verts. La plainte de l’Autriche pourrait être déposée dans quelques mois, après l’entrée en vigueur de la loi.

Par Le Figaro avec Reuters, publié le 13 juillet 2022

Photo en titre : L’Autriche cherche à attaquer en justice le label «gaz vert» de l’UE Quéméner Valérie / stock.adobe.com

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/l-autriche-cherche-des-allies-pour-attaquer-en-justice-le-label-gaz-vert-de-l-ue-20220713