CETTE CENTRALE NUCLÉAIRE PRÈS DE GRENOBLE AUTORISÉE À METTRE EN DANGER LA NATURE

La centrale nucléaire de Saint-Alban, en Isère, bénéficie d’une dérogation accordée par l’Autorité de sûreté nucléaire qui lui permet de rejeter les eaux chaudes dans le Rhône.

Un passe-droit pour les centrales nucléaires. Alors que la France est plongée dans une vague de chaleur extrême, le parc nucléaire souffre aussi de la canicule. La centrale de Saint-Alban bénéficie d’une dérogation qui lui permet d’outrepasser les restrictions en vigueur. 

La production d’électricité va-t-elle diminuer en France ? On vous explique. 

À lire aussi : Pourquoi faut-il baisser sa vitesse de 20 km/h à Grenoble et dans le Nord-Isère ?

Une dérogation pour que les centrales fonctionnent 

À l’image de tous les Français et de tous les secteurs professionnels, les centrales nucléaires sont soumises à des restrictions et des contraintes durant la canicule. Malgré ces restrictions en vigueur, la centrale de Saint-Alban, au sud de l’Isère bénéficie d’une dérogation. 

Cette autorisation spéciale concerne le rejet d’eau utilisée dans la centrale nucléaire. Durant la canicule, l’immense majorité des réacteurs nucléaires sont à l’arrêt. Quatre centrales ont bénéficié d’une dérogation qui leur permet de fonctionner malgré les chaleurs extrêmes. 

La demande effectuée par EDF et RTE concerne les centrales de Saint-Alban en Isère, Golfech (Tarn-et-Garonne), du Blayais (Gironde) et plus récemment celle du Bugey dans l’Ain

Le rejet d’eau chaude autorisé

Cette dérogation concerne principalement le rejet d’eau dans les cours d’eau. En ce qui concerne la centrale de Saint-Alban, les eaux utilisées pour la création d’électricité sont rejetées dans le Rhône. 

Utilisées pour refroidir les réacteurs, les eaux rejetées sont particulièrement chaudes. La température de l’eau représente un risque pour la faune et la flore voisine de la centrale nucléaire. 

Pour l’heure l’Autorité de sûreté nucléaire a donné son feu vert pour la dérogation jusqu’au 8 août inclus. RTE précise à l’AFP  « qu’il n’y a aucun risque concernant l’alimentation électrique des Français et cette demande n’est pas liée à la consommation d’électricité ». 

Par Ugo Maillard, publié le 19 juillet 2022 à 10h41, mis à jour le 19 juillet 2022 à 12h07

Photo en titre : La centrale nucléaire de Saint-Alban rejette des eaux chaudes dans le Rhône. (©Capture GoogleStreetView)

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Grenoble dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

https://actu.fr/auvergne-rhone-alpes/saint-alban-du-rhone_38353/cette-centrale-nucleaire-pres-de-grenoble-autorisee-a-mettre-en-danger-la-nature_52548679.html