INTENSES COMBATS DANS LE SUD DE L’UKRAINE, MENACE NUCLÉAIRE À ZAPORIJIA… LE POINT SUR LA SITUATION

Plusieurs détonations ont été entendues dans la région de Kherson, alors que des combats intenses font rage.

Retour sur les faits marquants de ces dernières 24 heures.

C’est le 188ème jour du conflit en Ukraine et les combats ne perdent pas en intensité entre les forces armées ukrainiennes et russes. Sur le front, la ville de Kharkiv est au cœur du combat, tout comme la région de Kherson, avec de nombreuses explosions en cours au fil de la journée. Sur le plan économique et diplomatique, le géant du gaz russe Gazprom a annoncé qu’il ne livrerait plus de gaz au géant français Engie.

Plusieurs morts dans des bombardements

Quatre morts à Kharkiv. Au moins quatre personnes ont été tuées et quatre autres blessées mardi dans des bombardements russes ayant visé le centre de Kharkiv (nord-est), la deuxième ville d’Ukraine, a annoncé le gouverneur régional. « Les occupants russes ont bombardé les quartiers du centre de Kharkiv. Il y a des dégâts », a annoncé Oleg Synegoubov en annonçant le bilan des victimes sur Telegram, appelant les habitants à se mettre à l’abri.

Explosions massives dans la région de Kherson.

Des « combats intenses » entre les forces ukrainiennes et l’armée russe se déroulent dans la « quasi totalité » de la région occupée de Kherson, où les troupes de Kiev ont lancé une contre-offensive, a annoncé mardi la présidence ukrainienne. « De puissantes explosions ont eu lieu toute la journée de lundi et toute la nuit dans la région de Kherson. De violents combats se déroulent sur la quasi-totalité du territoire de la région », a indiqué la présidence dans son briefing matinal, ajoutant que les troupes ukrainiennes « ont lancé des actions offensives dans diverses directions ».

Gazprom suspend ses livraisons à Engie

Gazprom coupe l’alimentation à Engie. Le géant russe Gazprom a annoncé mardi qu’il allait suspendre entièrement ses livraisons de gaz au groupe français Engie à partir de jeudi, du fait du non-paiement par ce dernier de l’intégralité des livraisons effectuées en juillet. « Gazprom Export a notifié Engie d’une suspension complète des livraisons de gaz à partir du 1er septembre 2022 jusqu’à la réception en intégralité des sommes financières dues pour les livraisons », a indiqué le groupe russe dans un communiqué publié mardi soir sur son compte Telegram. Dans un communiqué de presse, le groupe français indique que l’entreprise a sécurité des volumes nécessaires pour assurer l’approvisionnement de ses clients.

Une demande de comprimés d’iode par l’Ukraine.

Bruxelles a reçu du gouvernement ukrainien une demande de fourniture de comprimés d’iodure de potassium à titre préventif en vue d’accroître le niveau de protection autour de la centrale nucléaire de Zaporijia. « Ces comprimés seraient utilisés dans des scénarios limités afin d’éviter que l’iode radioactif inhalé ou ingéré ne soit absorbé par la thyroïde », précise ce mardi la Commission européenne. « Le Centre de coordination de la réaction d’urgence de l’UE a répondu à la demande de l’Ukraine en lui envoyant rapidement cinq millions de comprimés d’iodure de potassium provenant des réserves d’urgence rescEU. D’une valeur totale de plus de 500 000 euros, cette aide sera acheminée à partir de la réserve rescEU hébergée par l’Allemagne. »

Lire aussi : Ukraine : un cadre russe, ancien député ukrainien pro-Zelensky, tué par balles

Odessa au patrimoine mondial de l’UNESCO ?

L’Ukraine a annoncé mardi sa décision de demander l’inscription sur la liste du patrimoine mondial du centre historique d’Odessa, réputé pour son architecture, a annoncé l’Unesco. Le ministre de la Culture et de l’Information ukrainien, Oleksandre 

Par Dylan VEERASAMY avec AFP, publié le 31 août à 6h28

https://www.tf1info.fr/international/video-guerre-ukraine-russie-intenses-combats-dans-le-sud-de-l-ukraine-menace-nucleaire-a-zaporijia-le-point-sur-la-situation-mercredi-31-aout-2022-2230856.html