AIEA: L’INTÉGRITÉ DE LA CENTRALE DE ZAPORIJIA EN UKRAINE A ÉTÉ VIOLÉE

Nous avons accompli quelque chose de très important aujourd’hui. (…) Faites savoir au monde que l’AIEA [Agence internationale de l’énergie atomique] reste à Zaporijia », a déclaré jeudi le directeur de l’organisation, selon une vidéo publiée par le média russe RIA Novosti. À l’issue de la première journée d’inspection de la centrale nucléaire occupée par les forces russes, Rafael Mariano Grossi a constaté que « l’intégrité physique de la centrale a été violée à plusieurs reprises ». Cela « ne peut pas continuer », a-t-il ajouté à son retour dans le territoire contrôlé par Kiev. (Le Monde du 2 septembre 2022)

Quesako ?

L’intégrité d’un réacteur nucléaire:

En Août 2022 et à l’occasion de la guerre en Ukraine l’AIEA a averti que plusieurs des 7 piliers de la sûreté nucléaire avaient déjà été mis en danger lors des incidents à la centrale nucléaire de Zaporizhzhya, la plus grande centrale nucléaire. L’AIEA a rappelé ces sept piliers :

  1. L’intégrité physique des installations – qu’il s’agisse des réacteurs, des bassins de combustible ou des entrepôts de déchets radioactifs – doit être maintenue ;
  2. Tous les systèmes et équipements de sûreté et de sécurité doivent être entièrement fonctionnels à tout moment ;
  3. Le personnel d’exploitation doit être en mesure de remplir ses fonctions de sûreté et de sécurité et avoir la capacité de prendre des décisions sans pression indue ;
  4. Il doit y avoir une alimentation électrique hors site sécurisée à partir du réseau pour tous les sites nucléaires ;
  5. Il doit y avoir des chaînes d’approvisionnement logistiques et des transports ininterrompus vers et depuis les sites ;
  6. Il doit y avoir des systèmes efficaces de surveillance des rayonnements sur site et hors site et des mesures de préparation et d’intervention en cas d’urgence ;
  7. Il doit y avoir des communications fiables avec le régulateur et les autres.

La notion de défense en profondeur :

Pour l’IRSN:

Dans un Réacteur à Eau sous Pression (REP), la prise en compte du concept de défense en profondeur implique l’existence de 3 barrières de confinement des produits radioactifs contenus dans le cœur du réacteur:

  1. La gaine qui enveloppe les crayons de combustible retient les produits radioactifs créés dans les pastilles de combustible. Une mauvaise évacuation de la chaleur entraînerait la rupture des gaines, voire la fusion plus ou moins importante des pastilles.
  2. Le circuit primaire : les crayons combustibles sont constamment refroidis par l’eau primaire qui circule en circuit fermé entre le cœur et les boucles des générateurs de vapeur. Le circuit primaire constitue une deuxième enveloppe capable de retenir la dispersion des produits radioactifs contenus dans le combustible si les gaines sont défaillantes.
  3. L’enceinte de confinement : elle est constituée par le bâtiment en béton qui abrite le circuit primaire.

Source IRSN:  https://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/La_surete_Nucleaire/risque-nucleaire/demarche-prevention/Pages/2-barrieres-de-confinement.aspx#.YxGVRuxByqB

Par André JACQUES, (CRILAN), publié le 2 septembre 2022

https://crilan.fr/