LE REDÉMARRAGE DU RÉACTEUR NUMÉRO 1 EST DE NOUVEAU REPORTÉ À LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE CHOOZ

Quatre réacteurs concernés par les problèmes de corrosion redémarreront plus tard que prévus, a annoncé EDF dans un communiqué publié ce jeudi 3 novembre. Il s’agit des réacteurs de Cattenom 1 et 3, de Penly 2 et de Chooz 1.

Voilà plus d’un an maintenant qu’un premier problème de corrosion a été détecté sur les tuyaux du circuit de sécurité qui servent à refroidir le cœur du réacteur de la centrale nucléaire de Civaux, entraînant une campagne d’inspection et de travaux dans toute la France. Jusqu’à 32 des 56 réacteurs du parc nucléaire français se sont simultanément retrouvés arrêtés cet été. 

Du retard à l’allumage

Dans sa dernière note d’information datant du 3 novembre, EDF annonce que les travaux de réparation sont terminés dans six réacteurs (Tricastin 3, Cattenom 4, Bugey 4, Chinon B3, Civaux 1 et Flamanville 2). 

D’autres doivent commencer sur les réacteurs de Cattenom 1 et 3 et de Penly 2. Les chantiers se poursuivent sur les réacteurs de Penly 1, Civaux 2, Chooz 1 et 2.

À lire aussi : Nucléaire : pourquoi l’ASN ne garantit pas un redémarrage des réacteurs du Grand Est d’ici l’hiver (Le 20/09/2022 à 12:15)

Pour la centrale ardennaise de Chooz, le redémarrage du réacteur numéro 1 est donc de nouveau reporté. Initialement programmée le 11 février 2022, puis le 13 novembre, l’échéance est finalement repoussée au 29 janvier 2023. EDF explique le retard par « l’extension du périmètre des travaux et la réalisation de contrôles supplémentaires« . 

Quant au réacteur numéro 2 de la centrale de Chooz, son redémarrage initialement fixé le 20 avril 2022, reste prévu pour le 11 décembre prochain. 

Moins d’électricité produite

Conséquence de ces opérations, dans un contexte où l’approvisionnement en électricité est déjà rendue difficile par la guerre en Ukraine et les conflits sociaux de l’automne 2022 au sein des centrales, EDF a révisé à la baisse son estimation de production nucléaire pour 2022 : de 280 à 300 térawatts-heure à 275 à 285 térawatts-heure, soit une baisse de 3,45 %. 

Par Alexandre Blanc, (France Bleu Champagne-Ardenne , France Bleu), publié le vendredi 4 novembre 2022 à 11h59

Photo en titre : Centrale nucléaire de Chooz © Radio France – Alexandre Blanc

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/le-redemarrage-du-reacteur-numero-1-est-de-nouveau-reporte-a-la-centrale-nucleaire-de-chooz-1667559547