NUCLÉAIRE : À PENLY, EDF PLANIFIE LES EPR2, ALORS QUE LES RÉACTEURS ACTUELS SONT À L’ARRÊT

À Penly en Seine-Maritime, deux réacteurs de nouvelle génération (les EPR2) doivent voir le jour d’ici à 2035, alors que les deux réacteurs déjà présents sur le site, n’ont toujours pas été remis en route. Toutefois, EDF, qui porte le projet, se montre confiant dans la tenue de ce planning ambitieux.

Ce sont encore deux grands cercles de béton en bord de mer. Des terrassements construits dans les années 1990 pour un vieux projet de réacteurs. À Penly, en Seine-Maritime, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a visité le site qui pourrait accueillir les deux premiers EPR2 en 2035. Une construction attendue, alors que les deux réacteurs déjà présents, n’ont toujours pas redémarré. C’est néanmoins ici que le nucléaire nouvelle génération doit voir le jour.

Deux réacteurs de 1.670 mégawatts chacun

« Ce que nous proposons de construire, ce sont deux réacteurs EPR2 qui font 1.670 mégawatts électriques chacun« , explique Gabriel Oblin, directeur du projet EPR2 chez EDF. Ces deux réacteurs « produiraient ce que consomme la région Normandie« , précise-t-il à Europe 1.

LIRE AUSSI : Marseille : une cimenterie Lafarge ciblée par des activistes écolos, «d’importants dégâts»

Selon lui, « si la décision est prise rapidement« , l’électricien est prêt « à déposer les demandes d’autorisation administrative avant l’été 2023, ce qui nous permettrait de commencer les travaux préparatoires en juin 2024 pour viser une mise en service en 2035-2037« , détaille Gabriel Oblin.

Des opérations de maintenance

Un planning ambitieux, compte tenu du fait que les deux réacteurs déjà existants n’ont toujours pas été remis en route. Christophe Comtesse, le directeur technique du site de Penly, justifie ces délais au micro d’Europe 1. « On profite de ces arrêts de rechargement pour faire des opérations de maintenance : petite, moyenne et grosse maintenance« , précise-t-il.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

En attendant, ces maintenances retardent le redémarrage des réacteurs. La remise en service du deuxième est repoussée de deux mois, et pour le premier, ce ne sera pas avant début février 2023

Par Margaux Fodéré, avec Gauthier Delomez, publié le 12 décembre 2022 à 06h12, modifié à 14h03

Photo en titre : Alexandre Le Mer et Ombline Roche, entourés des journalistes de la rédaction, accompagnent les lève-tôt pour un premier tour complet de l’actualité….

https://www.europe1.fr/economie/nucleaire-a-penly-edf-planifie-les-premiers-epr2-malgre-des-operations-de-maintenance-4153708