Oct 16

MOSCOU S’OPPOSE À LA CONVENTION SUR L’INTERDICTION DES ARMES NUCLÉAIRES

moscouSelon les diplomates russes, la convention sur l’interdiction des armes nucléaires, qui n’a aucune chance de recevoir l’appui des puissances nucléaires, pourrait également nuire au Traité sur la non-prolifération nucléaire.
La Russie ne soutiendra pas l’initiative de mise en œuvre d’une convention sur l’interdiction des armes nucléaires, a déclaré le directeur du département de la non-prolifération et du contrôle des armements du ministère russe des Affaires étrangères Mikhaïl Oulianov.
Selon lui, toutes les cinq puissances nucléaires, et probablement l’Inde et le Pakistan, partagent ce point de vue.
Les participants de l’actuelle session de l’Assemblée générale de l’Onu se penchent notamment sur une résolution sur l’interdiction des armes nucléaires, un document censé lancer des négociations sur l’élaboration d’une convention appropriée.

 « Tout cela est absurde, car les pays non nucléaires tenteront d’interdire ce dont ils ne disposent pas alors que les possesseurs des armes nucléaires ne participeront pas à ces négociations », a affirmé aux journalistes M. Oulianov.
Pire encore, selon lui, une telle démarche pourraient porter atteinte au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), « car elle donnerait lieu à la création de deux lignes parallèles dont l’une reconnaît la légitimité de la possession des armes nucléaires par les « cinq » alors que l’autre la met en cause ».
Mikhaïl Oulianov est convaincu qu’il s’agit plutôt d’une initiative de propagande politique. Et le plus décevant dans tout cela, c’est que personne n’a tenté d’analyser les éventuelles conséquences de cette mesure pour le TNP.

https://fr.sputniknews.com/international/201610151028204463-russie-convention-interdiction-armes-nucleaires/