Déc 10

DES SCIENTIFIQUES DÉTECTENT DES TRACES DE RADIOACTIVITÉ PROVENANT DE FUKUSHIMA SUR LA COTE OUEST AMÉRICAINE

fukuDes scientifiques ont pour la première fois détecté des radiations liées à la catastrophe nucléaire de Fukushima (Japon) sur la côte ouest des États-Unis, ont rapporté les médias américains.
Un isotope radioactif connu sous le nom de césium 134 a été retrouvé dans des échantillons d’eau de mer à Tillamook Bay et Gold Beach, dans l’État de l’Oregon, dans le nord-ouest des États-Unis, a rapporté vendredi le New York Post.
Le niveau de radioactivité est très faible et ne présente aucun risque pour les consommateurs de poissons de la côte ouest ou les nageurs, a indiqué Ken Buesseler, chercheur à l’Institut océanographique de Woods Hole, cité par USA Today.
« Pour mettre les choses en perspective, si vous nagiez six heures tous les jours dans ces eaux pendant un an, la radioactivité liée au césium japonais à laquelle vous auriez été exposé serait 1.000 fois plus faible que celle à laquelle vous seriez exposé pendant une radiographie dentaire« , a-t-il expliqué.
Le 11 mars 2011, un violent séisme de magnitude 9, le plus puissant jamais enregistré au Japon, a entraîné trois tsunamis qui ont fait des dégâts dans la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, marquant ainsi la plus grave catastrophe nucléaire depuis l’incident de Tchernobyl vingt-cinq ans auparavant.
Des quantités massives d’eau contaminée ont été déversées de la centrale et des particules radioactives ont été rejetées dans l’air avant de retomber dans la mer.
« Nous ne nous attendons pas à ce que (la radioactivité) pose un risque pour les nageurs ou les consommateurs de poisson, mais nous souhaitons continuer à surveiller son niveau jusqu’à ce qu’elle diminue« , a indiqué M. Buesseler.

http://french.xinhuanet.com/2016-12/10/c_135895400.htm