Jan 14

L’AUTORITÉ DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE DONNE UN AVIS FAVORABLE À L’ARRÊT PROLONGÉ DU RÉACTEUR N°2 DE LA CENTRALE DE PALUEL

PaluelAlors que le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Paluel (Seine-Maritime), près de Dieppe, a été mis à l’arrêt le vendredi 13 janvier suite au passage de la tempête Egon, le réacteur n°2 obtient un sursis.
L’arrêt du réacteur 2 de Paluel peut être prolongé au-delà du 15 mai 2017
. Ce réacteur est à l’arrêt depuis un incident majeur de maintenance survenu le 31 mars 2016 : le générateur de vapeur qui pèse plusieurs centaines de tonnes a chuté lourdement lors d’une opération de levage.

Voici des extraits de l’arrêté rendu le 12 janvier 2017 par l’ASN :
Vu la demande en date du 14 novembre 2016 d’Électricité de France – société anonyme (EDF-SA) ;
Saisie par la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, d’un projet d’arrêté prorogeant la durée d’arrêt de fonctionnement de l’installation nucléaire de base n° 104 exploitée par Électricité de France – société anonyme (EDF-SA) sur la commune de Paluel en Seine Maritime ;
Considérant que l’installation nucléaire de base no 104, constituée du réacteur no 2 de la centrale nucléaire de Paluel, est à l’arrêt pour maintenance programmée et renouvellement partiel du combustible depuis le 16 mai 2015 dans le cadre de sa troisième visite décennale ;
Considérant que la durée initialement prévue de cet arrêt n’a pu être respectée, notamment à cause de divers événements et en particulier de la chute d’un générateur de vapeur, lors d’opérations de manutention, survenue le 31 mars 2016 ;
Considérant que les contrôles et travaux à réaliser nécessiteront de maintenir le réacteur à l’arrêt pour une durée supérieure au délai de deux ans prévu à l’article L. 593-24 du code de l’environnement ;
Considérant qu’EDF-SA a demandé une prorogation de trois ans de la durée à l’issue de laquelle l’arrêt en cours du réacteur n° 2 de la centrale de Paluel serait considéré comme définitif ;
Considérant que la prorogation demandée relève de la procédure définie à l’article L. 593-24 du code de l’environnement ;

Considérant qu’EDF-SA continue de mettre en œuvre des actions visant à redémarrer le réacteur au plus tôt par la poursuite du programme de contrôle et de travaux prévus au titre de la visite décennale, d’une part, et sa remise en état à la suite des événements survenus au cours de l’arrêt, d’autre part ;
Considérant que l’intention d’EDF-SA de redémarrer son réacteur dès que cela sera techniquement possible est crédible ;
Considérant que le dossier transmis par EDF-SA apporte les éléments nécessaires à ce stade en ce qui concerne :
– le contrôle de la bonne conservation des structures, équipements, systèmes, matériels, composants, notamment des éléments importants pour la protection des intérêts mentionnés à l’article L. 593-1 du code de l’environnement,
– le maintien des compétences en nombre suffisant pour reprendre ultérieurement les opérations de fonctionnement normal,
– l’absence d’impact du délai supplémentaire de l’arrêt du réacteur no 2 de la centrale nucléaire de Paluel sur les intérêts mentionnés à l’article L. 593-1 du code de l’environnement ;
Considérant que le redémarrage du réacteur no 2 de la centrale nucléaire de Paluel est soumis à l’accord de l’ASN en application de la décision de l’ASN du 15 juillet 2014 susvisée et que cet accord ne sera donné que si EDF-SA apporte préalablement toutes les garanties nécessaires,
Rend un avis favorable au projet d’arrêté dans sa version figurant en annexe au présent avis.

http://www.paris-normandie.fr/breves/normandie/l-autorite-de-surete-nucleaire-donne-un-avis-favorable-a-l-arret-prolonge-du-reacteur-n2-de-la-centrale-de-paluel-BA8057311#.WHnrS1wj5Q9