Août 10

VILLESURTERRE INTERPELLE : NICOLAS HULOT, POUR CIGÉO, FAIS TON BOULOT !

HulotExtraits

Le processus décisionnel de Cigéo suit implacablement le calendrier. Il est urgent Monsieur HULOT de prendre la décision d’arrêter ce projet aussi flou que fou, imaginé par des  » Savants fous « . Les qualificatifs abondent : écocide programmé, crime contre l’humanité, complot …  L’IRSN et l’ASN commencent à douter !…

Ses premières mesures et déclarations

6 juin 2017 : Nicolas HULOT participe à la rencontre à l’Élysée avec les acteurs de la société civile mobilisés sur le climat et la transition énergétique. Quelques zones d’ombre persistent. Ils n’ont pas trouvé de réponses claires lors de l’entretien. C’est le cas du nucléaire. Parmi les invités : RAC (Réseau action climat), CLER (Réseau pour la transition énergétique), Greenpeace France…

18 juin 2017 : Nicolas HULOT annonce la fermeture de plusieurs réacteurs nucléaires…

22 juin 2017: Stéphane LHOMME dénonce un conflit d’intérêts majeur au sein du gouvernement PHILIPPE-MACRON. En effet, Nicolas HULOT sait que la fondation qui porte son nom pourra être « punie » si, en tant que ministre, il pose quelques problèmes à EDF. Or, des dossiers explosifs sont déjà sur le feu:

  • la validation de la cuve du réacteur EPR de Flamanville, puis son éventuelle mise en service. Elles nécessiteront, certes, l’aval de l’ASN, mais aussi la signature du Ministre Nicolas HULOT !…

6 juillet 2017: plan climat pour le quinquennat. Le nucléaire est le grand absent de la feuille de route gouvernementale sur le climat.

10 juillet 2017: Nicolas HULOT se risque à parler de fermer « peut-être jusqu’à 17  » réacteurs nucléaires pour permettre la transition énergétique à l’horizon 2025. Mais tout reste encore ouvert dans ce vaste chantier aux multiples inconnues

Recadrage : « Nous allons attendre que l’ASN nous dise ce qu’il en est« , déclarera Édouard PHILIPPE, le lendemain…

…Nicolas HULOT veut un débat serein sur le nucléaire. « Cela doit être un débat cohérent, transparent, qui ne dissimule rien sur la complexité« .

Ce « dialogue renforcé » dans le cadre de la PPE (Programmation pluriannuelle de l’énergie) aura lieu avec les syndicats, les industriels, les associations, a insisté Nicolas HULOT, ajoutant que les citoyens auront « aussi leur mot à dire« .

12 juillet 2017: à propos du nucléaire, Nicolas HULOT déclare. « J’ai évoqué des scénarios que tout le monde s’efforce d’occulter. Car il y a une loi qui a été votée. Si on l’applique à la lettre, dans les scénarios on pourrait fermer jusqu’à même 25 réacteurs« . Il ajoute: « Je n’ai pas dit qu’on allait fermer 25 réacteurs, pas plus que 17 ou 19. Je dis simplement qu’il y a une loi. Si on met les conséquences de cette loi sous le tapis, il y a un moment ou un autre où on va être dans une impasse. Je dis simplement, maintenant il faut mettre les scénarios sur la table, car la clef de la transition, ce n’est pas d‘attendre le dernier moment pour regarder la vérité. Et moi, je ne veux pas occulter la vérité« … « 

Si on fait tout ça dans la brutalité, ça ne passera pas, car derrière les centrales qui fermeront, il y a des hommes, des vies. Les exigences qui se mêlent à la brutalité finissent dans le mur… Il faudra travailler ensemble à ces scénarios de fermeture de réacteurs… L’objectif est de passer du symbole, comme l’annonce de la fermeture de Fessenheim, à la stratégie et aux modalités« .

Monsieur HULOT, c’est ce raisonnement que nous te demandons d’appliquer au projet CIGéo !

15 juillet 2017: Nicolas HULOT affirme sa « foi absolue dans les énergies renouvelables » et son désir de « remettre les choses à plat« . Concernant le projet d’enfouissement de déchets radioactifs à Bure, le ministre refuse de « se précipiter« . « Mon travail est de vérifier que leur stockage se fasse dans des conditions de sécurité absolue« , dit-il. « Ensuite, cela doit nous pousser encore plus à réfléchir sur le nucléaire. Ce n’est pas ma conception d’une civilisation d’avoir des déchets qu’on lègue aux générations futures.« 

Monsieur HULOT, nous voudrions bien vous parler de ces conditions de « sécurité absolue« , et du cadeau qu’on fait aux générations futures en cachant 80 000 m3 de déchets Haute Activité à 500 m sous terre…

Monsieur HULOT, comme vous l’avez fait pour NDDL, nous exigeons que vous mettiez en place une Commission de médiation pour le projet CIGéo.

Nicolas Hulot: « On a derrière nous des années de production nucléaire et donc de déchets radioactifs… Qu’est-ce qu’on en fait ? On va les balancer dans la mer ou dans l’espace ? Ils ne vont pas disparaître comme par enchantement… Il va falloir les prendre en charge. Mon travail est de vérifier que leur stockage se fasse dans des conditions de sécurité absolue. Ensuite, cela doit nous pousser encore plus à réfléchir sur le nucléaire. Ce n’est pas ma conception d’une civilisation d’avoir des déchets que l’on lègue aux générations futures. Je ne veux pas me précipiter. On voudrait me faire prendre toutes les décisions en urgence, ce ne sera pas le cas. Je veux croiser toutes les informations avant de décider. »

Monsieur HULOT, c’est bien de prendre le temps de peser le POUR et le CONTRE. Monsieur HULOT, ce serait bien de ne pas prendre cette décision avant de nous avoir entendus… et écoutés!

Et n’écoutez pas seulement les ONG référencées par les gouvernances d’avant… Sachez qu’autour de BURE, il y a des Associations locales qui ne sont pas subventionnées par l’État. Il y a des citoyens, des alerteurs, des scientifiques comme Bertrand THUILLIER qui ne sont pas rémunérés par l’État. Ils connaissent bien le dossier. Ils ont des arguments. Ils ont plein de choses à vous raconter…

18 juillet 2017: Nicolas HULOT : « Comme nous avons déjà perdu des années précieuses, cet objectif de réduction de 75 % à 50 %, ne nous cachons pas derrière le petit doigt, je pense qu’il va être difficile à atteindre…

J’ai demandé à mes services ce que cela signifiait, dans un souci de vérité. Si on veut réaliser cette loi, ce n’est pas 17 mais 25 réacteurs que l’on doit fermer… Je ne veux pas qu’on soit dans le mensonge…. Je veux revenir dans la rationalité, regarder les scénarios, re-planifier le tout sur des choses réalistes.« …

… Sur ces premiers mois, je ne sais pas si le Ministre Nicolas HULOT a beaucoup travaillé. Mais il a beaucoup communiqué, sur quantité de sujets… Il a pris beaucoup de décisions, à l’exception d’une seule : CIGéo !…

…L’urgence, Monsieur HULOT, c’est de prendre la décision de ne pas construire CIGéo. Et c’est tellement plus facile comme décision. Et cela fera 25 milliards d’euros récupérés…

Merci Monsieur HULOT de décider pendant vos vacances de constituer une Commission CIGéo, comme votre gouvernance l’a fait pour NDDL.

Merci Monsieur HULOT.

Bonnes vacances et à bientôt ?

Pour lire l’intégralité de l’article : http://www.villesurterre.eu/images/stories/Mail-du-mercredi-9%20aout-2017-V3-96.pdf

Site de l’association Villesurterre : https://www.villesurterre.eu/