Jan 09

USA: LE RÉGULATEUR S’OPPOSE À DES MESURES DE SOUTIEN POUR LE CHARBON ET LE NUCLÉAIRE

Contrairement aux souhaits de l’administration Trump, l’agence américaine chargée de réguler le marché de l’énergie s’est opposée ce lundi à des mesures de soutien aux secteurs du nucléaire et du charbon

Le régulateur américain du marché de l’énergie s’est opposé lundi 8 janvier à des mesures immédiates de soutien à l’énergie nucléaire et au secteur du charbon que proposait l’administration Trump. Dans une décision prise à l’unanimité de ses cinq membres, dont la majorité appartient pourtant au parti républicain de Donald Trump, la Federal Energy Regulatory Commission (FERC) a refusé d’accorder des aides spéciales pour la production d’énergie venant du nucléaire ou du charbon.

Le secrétaire à l’Énergie Rick Perry avait proposé en septembre que ces deux secteurs, actuellement en difficulté aux États-Unis, reçoivent des aides fédérales en échange de leur capacité à assurer plus de 90 jours de production et garantir ainsi la stabilité de la fourniture d’énergie aux États-Unis.

Charbon et nucléaire en crise

Tant le nucléaire que le charbon ont vu leur part dans la production d’électricité diminuer ces dernières années aux États-Unis au profit du pétrole, du gaz naturel et des énergies renouvelables. Seulement deux réacteurs nucléaires sont actuellement en construction aux États-Unis même si 99 sont en service. Le charbon est également en crise et Donald Trump avait promis lors de sa campagne électorale de lui venir en aide.

Dans sa décision lundi, la FERC a estimé qu’il n’y avait pas lieu d’agir immédiatement et qu’elle allait elle-même lancer une étude auprès des producteurs d’énergie américains sur leurs capacités de «résilience», c’est-à-dire, à assurer de façon continue l’approvisionnement du réseau électrique. Mais elle a également précisé qu’elle ne donnerait pas suite aux demandes de Rick Perry.

Elle demande aux fournisseurs de lui transmettre dans les soixante jours leur avis sur les mesures qui pourraient être prises et assure qu’elle «restera vigilante face à cette question de la résilience car une électricité bon marché et fiable est vitale à la sécurité économique et nationale du pays».

https://www.letemps.ch/economie/2018/01/09/regulateur-americain-energies-soppose-mesures-soutien-charbon-nucleaire