Fév 07

18 PLAINTES DÉPOSÉES CONTRE L’ASN POUR FERMER LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE TRICASTIN (DRÔME)

18 plaintes de particuliers ont été déposées contre l’Autorité de Sûreté Nucléaire pour demander la fermeture de la centrale nucléaire du Tricastin, dans la Drôme, a-t-on appris de la coordination Anti-nucléaire, mardi 6 février. 

Un « délit de risque à autrui »?

Ces plaintes sont déposées pour « délit de risque causé à autrui« , suite à la reprise d’activité des 4 réacteurs nucléaires du Tricastin, dans la Drôme autorisée par l’ASN en décembre 2017, après un arrêt temporaire de 2 mois. Ces sont des habitants de Provence et du Gard notamment, qui ont déposés ces plaintes auprès des procureurs des Hauts-de-Seine (Siège de l’ASN), de la Drôme (Site nucléaire du Tricastin) et de l’Ardèche, relayées par la coordination Anti-nucléaire du Sud Est.

Des plaintes symboliques ?

Pour demander l’arrêt des réacteurs, les plaignants pointent « l’état de dégradation et de délabrement des réacteurs« , et évoquent des « rejets radioactifs quotidiens dans l’air [et] dans l’eau« . Des accusations dont le fondement est contesté par l’ASN, qui indique que l’état des réacteurs ne présente pas de risque notable, et que les rejets radioactifs ne présentent aucun risque pour la population ou pour l’environnement. 

Le Tricastin dans la tourmente

Ces plaintes interviennent alors que paraît ce mercredi 7 février, un livre qui accuse, justement, la centrale nucléaire du Tricastin d’être la plus dangereuse de France.  L’ASN, qui a réagit suite aux révélations du livre, n’était pas disponible ce mercredi pour commenter les plaintes déposées à son encontre.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/drome/valence/18-plaintes-deposees-contre-asn-fermer-centrale-nucleaire-tricastin-drome-1418083.html