NUCLÉAIRE IRANIEN : L’AIEA A DÉTECTÉ DES « PARTICULES D’URANIUM » SUR UN SITE NON DÉCLARÉ

Le rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique confirme également que l’Iran a intensifié son enrichissement d’uranium, dépassant les stocks autorisés par l’accord de 2015.

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a détecté en Iran des « particules d’uranium naturel » dans un lieu qui n’avait pas été déclaré, selon un rapport consulté par l’Agence France-Presse (AFP) lundi 11 novembre à Vienne.

L’AIEA ne nomme pas ce site. Des sources diplomatiques ont expliqué auparavant à l’AFP que le gendarme du nucléaire avait posé des questions à l’Iran concernant un lieu signalé par Israël par le passé comme pouvant abriter des activités nucléaires supposées.

Le rapport confirme également que l’Iran a intensifié son enrichissement d’uranium, le stock d’uranium faiblement enrichi atteignant désormais l’équivalent de 551 kg. L’accord conclu en 2015 entre l’Iran, les Etats-Unis, la Chine, la Russie, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne n’autorise pourtant qu’un stock limité à 300 kg.

Lire l’analyse : Dans le nucléaire, la stratégie de l’Iran vise à isoler les Américains tout en évitant l’irréparable

Désengagement par étapes

Mais un an jour pour jour après le retrait américain de l’accord de Vienne décidé par Donald Trump, l’Iran a entamé le 8 mai dernier un processus de désengagement par étapes, tous les soixante jours, afin de pousser les Européens à tenir leurs promesses de compensation des sanctions américaines.

Le président iranien Hassan Rohani a lui-même annoncé la semaine dernière que son pays allait enfreindre une nouvelle disposition de l’accord de 2015 sur son programme nucléaire en injectant du gaz d’uranium dans 1 044 centrifugeuses de Fordow (centre), prélude à la reprise d’opérations d’enrichissement sur ce site.

Lire aussi Nucléaire iranien : l’enrichissement d’uranium a repris dans l’usine souterraine de Fordo

Par Le Monde avec AFP et Reuters, publié le 11 novembre à 18h07

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/11/nucleaire-iranien-l-aiea-a-detecte-des-particules-d-uranium-sur-un-site-non-declare_6018782_3210.html