MAIS AU FAIT, COMMENT FAIRE POUR SURVIVRE À UNE BOMBE NUCLÉAIRE ?

La menace d’une guerre nucléaire plane plus que jamais sur le monde. Les tensions entre les USA et l’Iran, ou encore les grandes puissances qui ont intensifié leur course à l’armement nucléaire en sont la preuve.

Mais même si les armes nucléaires sont dévastatrices, il y a moyen d’y survivre. Car si les bombardements américains ont tué plus de 200 000 personnes à Hiroshima et Nagasaki, environ 70% de la population de chaque ville y a survécu. Si vous vous demandez comment vous préparer à faire face à une telle catastrophe, voici les conseils de trois experts.

À quoi ressemble une explosion nucléaire ?

Pour nous aider à mieux comprendre ce qu’implique une explosion nucléaire et comment y faire face, les chercheurs Alex Wellerstein, Eliot Calhoun et Brooke Buddemeier nous donnent des conseils sur la marche à suivre pour optimiser nos chances de survie. Wellerstin est professeur au Stevens Institute of Technology et créateur du site Nukemap, qui permet de simuler les effets des bombes nucléaires dans sa région. Calhoun est planificateur chimique, biologique, radiologique, nucléaire et des explosions, au Bureau de la gestion des urgences de New York. Et Buddemeier est quant à lui spécialiste de la radioprotection à la direction de la sécurité mondiale du Lawrence Livermore National Laboratory.

Tout d’abord il faut savoir qu’une explosion nucléaire se déroule en six étapes. Il y a un flash de lumière, une vague de chaleur, un dégagement de rayonnement nucléaire, une boule de feu, un souffle d’air et enfin les retombées radioactives. Toutes ces étapes se succèdent rapidement, en quelques secondes seulement, mais vous devriez avoir le temps de réagir grâce aux dispositifs d’alerte mis en place de nos jours.

La zone de souffle d’une explosion nucléaire se décompose en trois zones : la zone de dommages graves, la zone de dommages modérés et la zone de dommages légers, explique Buddemeier. La zone de dommages graves correspond à la zone consommée par la boule de feu. Si vous vous trouvez dans cette zone au moment de l’explosion, vous avez peu de chance de vous en sortir, mais vous pouvez quand même survivre si vous avez le bon abri. Si par contre vous vous trouvez dans les périphéries de l’explosion, dans les zones de dégâts modérés et légers, vos chances de survie augmentent.

Pour beaucoup, le premier reflex sera de prendre la route, chose que déconseille vivement Wellerstein. Car vous ne savez pas où la bombe tombera exactement, et de plus votre voiture ne vous protégera pas contre une explosion nucléaire.

Les grands bâtiments commerciaux sont plus sécurisés

Selon Wellerstein, peu importe la zone de dommages dans laquelle vous vous trouvez, l’endroit le plus sûr pendant une explosion nucléaire est dans un grand bâtiment sécurisé. Alors dès que vous recevrez l’avertissement d’une explosion nucléaire imminente, trouvez rapidement un grand bâtiment commercial et abritez-vous-y. Le sous-sol est le meilleur endroit où se cacher, à défaut cherchez à vous placer au centre du bâtiment. Puis restez là sans bouger. Rien n’est garanti, « mais ces types de structures résistent mieux aux explosions, à la chaleur et aux radiations qu’autre chose. », affirme Wellerstein.

Une chose à ne surtout pas faire c’est de regarder le flash lumineux émis lorsque la bombe explose. Cela peut vous rendre temporairement aveugle (quelques secondes ou quelques minutes). Une cécité brève certes, mais elle pourrait vous rendre vulnérables pendant ce laps de temps. Pendant la journée, les effets aveuglants d’un éclair nucléaire peuvent atteindre 16 km autour de la zone d’explosion. Une portée qui est beaucoup plus grande si l’explosion a lieu pendant la nuit.

Comment survivre après la chute de la bombe

Si survivre à une explosion nucléaire, même à l’intérieur d’un grand bâtiment, relève de la chance, rester en sécurité après la détonation initiale demande de la patience. Comme l’explique Buddemeir : « [L’explosion nucléaire] aspirera des milliers de kilogrammes de saleté et de débris, enrobera cette saleté et ces débris avec les produits de fission créés par l’explosion, et après que cet amas se soit stabilisé à des kilomètres dans l’air, les particules plus lourdes descendront. Et elles seront radioactives ».

Environ 15 minutes après l’explosion initiale, ces retombées commenceront à se répandre dans l’atmosphère et sur le sol. Selon le département américain de l’Énergie, vos vêtements absorberont beaucoup de retombées et le simple fait de les retirer peut grandement contribuer à votre sécurité. Cherchez ensuite à prendre une douche avec de l’eau et du savon pour éliminer les retombées à la surface de votre corps. À défaut, utilisez l’eau d’un évier ou de l’eau en bouteille et un chiffon pour essuyer votre peau en insistant sur les zones qui n’étaient pas couvertes par les vêtements.

Pendant que vous serez caché dans votre abri, il vous faudra naturellement manger et boire. A priori, les aliments et les boissons emballés qui se trouveront dans un bâtiment pendant l’explosion seront sans danger pour la consommation. Mais il faudra absolument éviter tout ce qui sera à l’extérieur pendant l’explosion. Selon Wellerstein et Buddemeier, au bout de 24 heures les retombées se seront dissipées de 80%. Mais plus vous attendrez, plus vous réduirez les risques de contamination une fois dehors. Enfin, il sera temps de quitter votre abri et braver le monde irradié.

Que faire une fois dehors ?

D’après Wellerstein, il faudra attendre environ trois jours pour que le rayonnement à l’extérieur ait suffisamment diminué pour vous permettre de fuir la zone sans vous mettre trop en danger. Mais cela dépend aussi de la taille et du nombre des explosions. Dans tous les cas, trois jours est un délai raisonnable pour une détonation unique de la taille d’une ogive moderne, explique Wellerstein.

Idéalement, vous devriez attendre d’avoir des informations externes du personnel d’urgence avant de sortir de votre abri. Mais cela pourrait ne pas être possible en fonction du scénario. Il y a de fortes chances en effet que l’explosion mette hors service les appareils tels que les smartphones et qu’internet ne soit plus accessible. Votre meilleur allié pour rester connecté au monde extérieur sera donc une radio AM/FM à batterie ou à manivelle.

Mais peu importe comment l’information vous parviendra, il faudra l’examiner attentivement pour prendre les bonnes décisions et s’éloigner en toute sécurité de la zone d’explosion.

Par Youssouf, publié le 16 février 2020 à 22h43

Photo en titre : Crédits Pixabay

https://www.fredzone.org/mais-au-fait-comment-faire-pour-survivre-a-une-bombe-nucleaire-177