« LE DÉBUT DE LA FIN DES ARMES NUCLÉAIRES », DOCUMENTAIRE PRESSENZA, MAINTENANT SUR YOUTUBE

. Le lancement coïncide avec le 3ème anniversaire du vote à l’ONU du texte du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN)

. Le documentaire est disponible en 10 langues

. 12 pays doivent encore ratifier le TIAN pour qu’il puisse entrer en vigueur

« Le 7 juillet 2017, 122 pays ont voté en faveur u Traité sur l’interdiction des armes nucléaires. Les pays qui ne possèdent pas d’armes nucléaires, mais vivent sous leur menace, ont voté pour l’interdiction. À l’insu de la majorité de leurs citoyens, les gouvernements des grandes puissances nucléaires n’ont pas voté, et pourtant l’interdiction a été obtenue. Un phénomène nouveau prenait forme. »

Ainsi commence le documentaire qui retrace l’histoire de l’ère nucléaire en 56 minutes, depuis les premiers essais dans le désert du Nevada jusqu’au 7 juillet 2017, date à laquelle le texte du TIAN a été approuvé.

Les témoignages de quatorze militants de la société civile, politiciens et diplomates, dont certains ont joué un rôle absolument essentiel dans la naissance du traité, ainsi que le matériel photographique et vidéo fourni par des dizaines d’artistes du monde entier, permettent non seulement de souligner et de réaffirmer la nécessité d’éliminer les armes nucléaires en tant que menace actuelle pour la survie de l’humanité, mais aussi d’expliquer à chacun la voie à suivre pour s’engager et apporter sa contribution à l’élimination des armes nucléaires.

« Si vous avez un compte en banque, vous pouvez faire quelque chose contre les armes nucléaires » explique Susi Snyder de la campagne « Ne misez pas sur les bombes », qui fait pression sur les institutions financières pour qu’elles se désinvestissent de l’armement nucléaire.

Le réalisateur Álvaro Orús et le producteur Tony Robinson ont travaillé ensemble durant près d’un an pour enregistrer des interviews à Madrid, New York, Toronto, Utrecht et Genève afin que le documentaire puisse contribuer à faire connaître le traité d’interdiction, en particulier dans les pays de l’OTAN dont les gouvernements sont fermement opposés à l’élimination des armes nucléaires, mais aussi dans les États non dotés d’armes nucléaires dont les ratifications seront cruciales pour que le traité entre rapidement en vigueur. À ce jour, le traité compte 81 signataires et 38 ratifications.

Une fois en vigueur, le traité modifiera le paysage sur les questions de sécurité liées aux armes nucléaires.

Tony Robinson déclarait : « les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (États-Unis, Russie, Chine, France et Royaume-Uni) se sont contentés de rester dans l’architecture de l’ancien traité de non-prolifération nucléaire, car ils ont pu l’utiliser pour justifier l’absence de leur part de mesures concrètes en faveur du désarmement nucléaire multilatéral depuis 1970.  Année après année, les États se réfèrent au TNP comme la pierre angulaire sur laquelle toutes les discussions sur le désarmement nucléaire devraient se fonder, mais ce traité consacre le « droit inaliénable » des nations à développer la technologie nucléaire à des fins pacifiques, comme l’énergie nucléaire, ce qui est franchement absurde compte tenu des coûts et des risques encourus. »

Il ajoutait : « Le TIAN est une évolution du droit international, qui rend les armes nucléaires illégales pour tous, et pas seulement pour certains. »

Comme le dit si bien dans le film Beatrice Fihn, directrice de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires, ICAN, lauréate du prix Nobel de la paix : « Vous ne pouvez pas avoir une loi d’apartheid qui traite les gens, ou les pays, de façons différentes.  Vous devez avoir les mêmes règles pour tout le monde, sinon c’est incohérent et ça ne marchera pas. »

L’année 2020 marque le 75ème anniversaire des bombes larguées sur Hiroshima et Nagasaki.

Tout le monde peut désormais regarder en ligne ce film primé sur les différentes chaînes YouTube de Pressenza. Vous trouverez ci-dessous les liens vers les différentes versions dans chaque langue.

Les liens sont également sur le site web du film : www.theendofnuclearweapons.com

La bande son spécialement composée et enregistrée pour le film par David Bazo est aussi disponible en ligne.

Pour toute demande de renseignements, contactez : Tony Robinson tony.robinson@pressenza.com

Français: https://youtu.be/M7ghPHSW7R8

https://www.pressenza.com/fr/2020/07/le-debut-de-la-fin-des-armes-nucleaires-documentaire-pressenza-maintenant-sur-youtube/