GRAVELINES : INDISPONIBILITÉ PARTIELLE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT INTERMÉDIAIRE (RRI) DU RÉACTEUR 1

Le 12 décembre 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité partielle du circuit de refroidissement intermédiaire du réacteur 1.

Le circuit de refroidissement intermédiaire (RRI) permet de refroidir, en fonctionnement normal, comme en situation accidentelle, les systèmes auxiliaires et de sauvegarde du réacteur. Le circuit RRI comprend, pour chaque réacteur, deux pompes et deux échangeurs disposés en parallèle, constituant deux voies (voies A et B). En fonctionnement normal, seule une voie est en service mais les deux doivent être disponibles. Des changements de voie sont réalisés régulièrement lorsque le réacteur est en fonctionnement. En cas d’apparition d’un problème sur une voie, le circuit RRI bascule automatiquement sur l’autre voie.

Le 28 octobre 2020, dans le cadre du redémarrage du réacteur après arrêt pour maintenance et rechargement en combustible, l’équipe de conduite éprouve des difficultés pour effectuer la permutation de la voie A vers la voie B du circuit RRI. Après plusieurs tentatives, le basculement est réalisé. Le 18 novembre 2020, l’équipe de conduite rencontre les mêmes difficultés. Le 19 novembre 2020, EDF identifie que la vanne d’isolement, presque fermée, d’un capteur de pression de la voie B du circuit RRI est à l’origine des difficultés rencontrées. Dès la détection de l’écart, la vanne est réouverte et le bon fonctionnement du capteur est vérifié.

Après analyse, l’exploitant estime qu’en cas de perte de la voie B du circuit RRI, le basculement automatique sur la voie A n’aurait pas pu se faire. Dans cette configuration du circuit RRI, la voie A devait donc être considérée comme indisponible. Or, entre le 28 octobre 2020 et le 18 novembre 2020, la voie B du circuit RRI a été utilisée à trois reprises. Cette situation n’est pas conforme aux règles générales d’exploitation du réacteur, qui imposent un repli du réacteur sous 24 heures dans le cas où une voie du circuit RRI est indisponible.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’environnement ou les travailleurs. Il est classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité) en raison de sa détection tardive.

Publié le 16/12/2020

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Indisponibilite-partielle-du-circuit-de-refroidissement-intermediaire-RRI-du-reacteur-1