CORÉE DU NORD : L’INSTALLATION DE RETRAITEMENT NUCLÉAIRE DE YONGBYON MONTRE DES SIGNES D’ACTIVITÉS

WASHINGTON, 15 avr. (Yonhap) — La Corée du Nord pourrait avoir repris l’exploitation de ses installations de retraitement à Yongbyon dans le but de produire des matières nucléaires, a suggéré jeudi Beyond Parallel, un projet du Centre d’études stratégiques et internationales (CSIS), citant des images satellite récentes.

Des images thermiques infrarouges du centre de recherche nucléaire de Yongbyon, prises le 14 avril, fournissent «de fortes indications» d’activités impliquant le chauffage des bâtiments, a déclaré le groupe de réflexion américain.

«Ces indications révèlent des schémas clairs, distincts du terrain environnant et des schémas quotidiens de chauffage solaire, qui suggèrent que le laboratoire de radiochimie, sa centrale thermique associée et l’usine de centrifugation ont repris leurs activités au début du mois de mars 2021 et se sont poursuivis jusqu’à la mi-avril 2021», a-t-il ajouté.

Beyond Parallel avait précédemment suggéré des activités possibles dans des installations de retraitement nord-coréennes, citant des images satellite prises le 30 mars, qui montraient de la vapeur ou de la fumée émanant d’une installation de Yongbyon supposée être un laboratoire radiochimique.

Le think tank a souligné que la nouvelle imagerie thermique confirmait davantage sa suspicion antérieure.

«Les schémas thermiques seuls peuvent ne pas être en mesure d’expliquer toute l’étendue des opérations par eux-mêmes, cependant, ils peuvent (et c’est le cas) fournir des preuves claires des opérations à ces endroits», a-t-il expliqué.

Les installations de retraitement produisent du plutonium, une matière fissile utilisée pour fabriquer des bombes nucléaires.

«Comme indiqué dans notre rapport de mars 2021, cette activité renouvelée est probablement l’indicateur d’une nouvelle campagne de retraitement conçue pour élargir l’inventaire de matières fissiles de la Corée du Nord pour les armes nucléaires», a expliqué le groupe de réflexion, qualifiant cela de décision stratégique du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un pour continuer de «faire monter lentement la pression» sur la Corée du Sud et les États-Unis.

Beyond Parallel a noté que les images infrarouges suggéraient cependant une inactivité continue des réacteurs nucléaires de Yongbyon, citant l’absence de modèles thermiques significatifs à leurs emplacements.

Cette image satellite, prise le 14 juillet 2016, et fournie par Airbus Defence and Space ainsi que l’Institute for Science and International Studies (ISIS) le 20 septembre, montre l’usine de retraitement nucléaire du complexe de Yongbyon dans le nord-est de la Corée du Nord. ISIS a déclaré que l’image montre peu d’activité à l’usine par rapport à celle détectée plus tôt cette année lorsque le retraitement aurait été en cours, indiquant que le Nord a peut-être fini d’extraire le plutonium du combustible nucléaire usé, en obtenant suffisamment pour produire jusqu’à quatre armes nucléaires supplémentaires.

Par as26@yna.co.kr, publié le16.04.2021 à 09h26

https://fr.yna.co.kr/view/AFR20210416000400884