EN FRANCE, 35 ANS APRÈS LA CATASTROPHE DE TCHERNOBYL, LA DÉSINFORMATION EST PLUS QUE JAMAIS À L’ŒUVRE

La catastrophe de Tchernobyl est à l’origine de la création de la CRIIRAD. De simples citoyens ont voulu réagir à la diffusion d’informations mensongères qui sous-évaluaient considérablement la contamination, et dénoncer l’absence de protection des populations.

Aujourd’hui pourtant un nombre croissant d’articles assure que les autorités n’ont pas menti. Les procédés utilisés sont assez grossiers mais ils semblent fonctionner car, le temps passant, la mémoire s’efface.

Nous avons souhaité réagir et mettre à jour les manipulations : lire notre communiqué de presse.

En complément, un premier volet du dossier rappelle les déclarations choquantes, et sans fondement scientifique, des services officiels français sur l’ampleur de l’accident et son impact en Union soviétique. Le second volet traite du fameux bouclier anticyclonique qui aurait protégé la France (avec le panneau STOP sur la frontière française). Il sera diffusé lundi.

Par la CRIIRAD, (29, cours Manuel de Falla, 26 000 Valence), publié le 23 avril 2021

https://www.criirad.org/