MOSELLE. LE LUXEMBOURG AFFIRME QUE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE CATTENOM PEUT ÊTRE ARRÊTÉE

Dans un communiqué, le Luxembourg et les Länder allemands de Sarre et Rhénanie-Palatinat affirment que la centrale nucléaire de Cattenom pourrait être arrêtée sans problème.

Installée à quelques kilomètres à peine des frontières luxembourgeoise et allemande, la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle) continue d’inquiéter le Grand-Duché et les Länder allemands de Sarre et Rhénanie-Palatinat.

À tel point que dans un communiqué, ils réaffirment leur opposition « à la poursuite de l’énergie nucléaire […] qui doit appartenir au passé, en particulier chez nos voisins directs ».

Une étude menée par des experts

Pour appuyer leur demande, le Luxembourg a commandé une étude auprès d’un bureau d’expert indépendant, Consentec, pour savoir si l’arrêt de cette centrale, dont le premier réacteur a été posé en 1986, poserait problème pour l’approvisionnement en électricité.

Selon cette étude, la réponse est NON. « Les problèmes de sécurité d’approvisionnement n’empêchent pas le démantèlement de la centrale », estiment les experts.

« Cette conclusion pourrait inciter le gouvernement français, qui a prévu de retirer plusieurs centrales nucléaires du réseau dans les années à venir, d’arrêter celle de Cattenom en priorité », estiment les gouvernements dans leur communiqué.

Un docu-choc sur Arte

Cette centrale nucléaire a notamment inspiré un docu-fiction intitulé An Zéro, comment le Luxembourg a disparu, diffusé le mercredi 21 avril sur Arte.

Celui-ci imagine une catastrophe nucléaire qui pourrait rayer le Grand-Duché de la carte.

Par Ninon Oget, publié le 23 avril 2021 à 13h42

Photo en titre : La centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle, pourrait être arrêtée sans problèmes selon une étude commandée par le Luxembourg. (©Illustration/Adobe Stock)

https://actu.fr/societe/moselle-le-luxembourg-affirme-que-la-centrale-nucleaire-de-cattenom-peut-etre-arretee_41294198.html