DIJON : UNE ACTION DANS LES JARDINS DU DÉPARTEMENT POUR DEMANDER LE DÉSARMEMENT NUCLÉAIRE DE LA FRANCE

Banderoles en mains, ballon géant dans les airs, une dizaine de membres du Collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires ont investi les jardins du Conseil départemental, jeudi, vers 15 h. À la veille de la commémoration des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki (il y a 76 ans), ils souhaitaient interpeller les élus du Département et de la Région.

« Nous voulons qu’ils interviennent auprès du gouvernement français pour la ratification du Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN), entré en vigueur le 22 janvier 2021. La France doit prendre l’initiative du désarmement nucléaire », explique le groupe. « La Région et la Côte-d’Or ont un rôle à jouer, car le CEA Valduc, qui s’occupe de l’entretien et des tests des têtes nucléaires de la France, se situe sur leur territoire. Cela représente une menace environnementale, sanitaire et militaire sur les populations. De ce fait, la capitale des Ducs de Bourgogne serait une cible prioritaire potentielle en cas de guerre nucléaire. »

Après plusieurs minutes passées dans le jardin et la distribution de tracts, les membres du collectif sont entrés dans les locaux du Conseil régional. Ils ont pu exposer leurs revendications au directeur des services généraux. Comme chaque année, le collectif organise du 6 au 9 août des actions et un jeûne pour le désarmement nucléaire.

Par V. B., publié le 5 août 2021 à 21h12, mis à jour le 6 août 2021 à 08h06

Photo en titre : Action contre le nucléaire devant le Département, la Région et la préfecture.  Photo LBP /Emma BUONCRISTIANI1 /6

Retrouvez cet article et 5 autres photos sur : https://www.bienpublic.com/culture-loisirs/2021/08/05/une-action-dans-les-jardins-du-departement-pour-demander-le-desarmement-nucleaire-de-la-france