DAMPIERRE-EN-BURLY : NON-RESPECT DES RÈGLES GÉNÉRALES D’EXPLOITATION DU RÉACTEUR 3 CONCERNANT LE CIRCUIT D’ALIMENTATION DE SECOURS DES GÉNÉRATEURS DE VAPEUR

Le 6 août 2021, l’exploitant de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation (RGE) du réacteur 3 concernant le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur (ASG).

Les RGE sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées. Le circuit ASG fournit aux générateurs de vapeur l’eau nécessaire à l’évacuation de la puissance du réacteur, en cas de défaillance partielle ou totale du système d’alimentation normale. Il est également utilisé lors des périodes de démarrage et d’arrêt du réacteur. Il est composé de deux voies redondantes et d’un réservoir d’un volume permettant la conduite du réacteur en situation normale et accidentelle. En cas d’insuffisance du volume de ce réservoir, les RGE imposent le repli du réacteur sous une heure lorsque le réacteur est en puissance.

Le 30 juillet 2021, le réacteur 3 de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly était en phase de redémarrage à la suite d’un arrêt technique fortuit. Lors des opérations de recherche de criticité du réacteur, les opérateurs présents en salle des commandes n’ont pas identifié que le volume du réservoir ASG était passé sous le minimum requis par les RGE. Dès lors, le repli du réacteur n’a pas été engagé par les opérateurs et les opérations de recherche de criticité se sont poursuivies. Le volume insuffisant du réservoir ASG a été identifié par l’exploitant plus de deux heures après le passage du réacteur en puissance.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Cependant, en raison du non-respect des RGE et de la détection tardive de l’insuffisance du volume du réservoir ASG, cet évènement été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Dès la détection de l’insuffisance du volume, un appoint a été réalisé au niveau du réservoir pour retrouver un volume conforme aux règles générales d’exploitation.

Publié le 10/08/2021

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-des-regles-generales-d-exploitation35