SAINT-LAURENT-DES-EAUX : RECLASSEMENT AU NIVEAU 1 DE L’ÉCHELLE INES D’UN ARRÊT AUTOMATIQUE DE RÉACTEUR

Le 1er septembre 2021, EDF a reclassé au niveau 1 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté nucléaire portant sur un arrêt automatique du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux.

En juillet 2020, dans le cadre de la prise en compte du retour d’expérience d’un arrêt automatique réacteur survenu sur la centrale nucléaire de Belleville, EDF a réalisé un contrôle des câbles électriques susceptibles d’être en contact avec des points chauds sur tous les réacteurs du parc. Ce contrôle a été déclaré sans écart pour la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux.

Le 30 mai 2021, la fermeture d’une vanne du système de régulation du débit d’eau des générateurs de vapeur a provoqué un arrêt automatique du réacteur 1. La fermeture de cette vanne a été provoquée par l’échauffement et la détérioration de son câble d’instrumentation et de commande, qui se trouvait en contact direct avec le point chaud que constituait la vanne elle-même. À la suite de cet arrêt automatique réacteur, le câble concerné a été remplacé et la vérification du placement de l’ensemble des câbles a été réalisée sur les deux réacteurs du site.

L’ASN a effectué une inspection sur la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux le 8 juin 2021 (voir la lettre de suites INSSN-OLS-2021-0760) afin d’analyser les causes et conséquences de cet événement. Lors de cette inspection, il a été constaté la présence d’un autre câble électrique en contact avec la même vanne du réacteur 1 ainsi qu’un câble endommagé sur une vanne équivalente du réacteur 2. L’ASN a également eu confirmation que le contrôle de juillet 2020 n’avait pas été effectué avec toute la rigueur exigée.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, après analyse approfondie et à la suite des constats et interrogations de l’ASN concernant notamment le manque de culture de sûreté, cet évènement a été reclassé par EDF au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

L’ensemble des câbles concernés a fait l’objet d’une remise en état et d’une protection par l’exploitant.

Publié le 3 septembre 2021

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Reclassement-au-niveau-1-de-l-echelle-INES-d-un-arret-automatique-de-reacteur