BELGIQUE : SORTIE DU NUCLÉAIRE EN 2025 : « ON NE REMPLACE PAS LE NUCLÉAIRE PAR DU GAZ », INSISTE JEAN-MARC NOLLET (ÉCOLO)

La fermeture des centrales nucléaires en Belgique est annoncée pour 2025. Pour compenser la production d’électricité et garantir la sécurité d’approvisionnement, le gouvernement a lancé un appel aux entreprises afin de construire des centrales électriques au gaz. Interrogé sur La Première, le coprésident d’Écolo Jean-Marc Nollet précise : « On ne remplace pas le nucléaire par du gaz. L’objectif, et c’est dans l’accord de gouvernement, c’est de remplacer le nucléaire par du renouvelable, 100% d’énergie renouvelable« .

À cause du « retard accumulé par les gouvernements qui se sont succédé depuis 2003, il y a un besoin d’avoir recours à quelques centrales au gaz. Mais ceci est vrai aussi si l’on prolonge deux réacteurs. Cela est a priori un peu paradoxal » de construire des centrales au gaz polluantes mais « le système ETS (d’échange de quotas de pollution, ndlr) permet une comptabilité européenne qui fait que les centrales ultramodernes qu’on va installer en Belgique, permettront de passer très rapidement du gaz naturel au gaz vert ou à l’hydrogène, du gaz décarboné. Ces centrales vont chasser du marché des centrales plus polluantes, comme celles au charbon. Si on installe des centrales TGV (turbine gaz vapeur, ndlr), certes cela va produire un peu plus de CO2 en Belgique, mais au niveau européen cela va faire fermer des centrales plus polluantes que sont celles au charbon« .

La Belgique va-t-elle pouvoir sortir totalement du nucléaire selon le timing prévu ? « La réponse sera donnée par le gouvernement fédéral en novembre, comme c’est prévu dans l’accord de gouvernement, qui dit que, si à la fin novembre les alternatives sont suffisantes le gouvernement quittera le nucléaire. Si ce n’est pas le cas, pensez-vous que nous prendrions le risque par rapport à la sécurité d’approvisionnement ? On quittera le nucléaire de toute façon. Au plus vite on peut le quitter, au plus vite le renouvelable peut se déployer en Belgique. La question est de savoir si les alternatives sont suffisantes, et on a un feu vert européen par rapport au mécanisme qui vient consolider la construction juridique de Tinne Van Der Straeten (la ministre de l’Énergie) et qui fait que les entrepreneurs ont aujourd’hui la certitude que s’ils déposent des projets dans le cadre de l’appel à projets, ils seront soutenus. C’est un signal positif ».

Par A. Lechien, publié le 7 septembre 2021 à 09h18

Photo en titre : Jean-Marc Nollet © RTBF

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_sortie-du-nucleaire-en-2025-on-ne-remplace-pas-le-nucleaire-par-du-gaz-insiste-jean-marc-nollet-ecolo?id=10837307