AIN : RELANCE DU NUCLÉAIRE PAR MACRON : LES ANTI CRIENT À L’HÉRÉSIE

Les membres de Sortir du nucléaire Bugey expriment leur colère après les annonces du chef de l’État, qui souhaite construire de nouvelles centrales. 

Lors de son intervention télévisée du 9 novembre, Emmanuel Macron a annoncé, notamment, la relance du programme nucléaire français et la construction de nouvelles centrales. De quoi faire réagir les opposants locaux au nucléaire, Jean-Pierre Collet en tête. Membre de l’association Sortir du Nucléaire Bugey, il dit ne pas être surpris par les projets du chef de l’État en la matière.

« On assiste à une surenchère de la part de presque tous les partis« 

« Le contraire nous aurait étonnés. Depuis plusieurs mois, on assiste à une surenchère de la part de presque tous les partis, de gauche comme de droite. »

Selon lui, « le président de la République a voulu envoyer un signal fort aux Français face à l’évolution des prix des énergies et, pour répondre aux contraintes de la COP 26, faire croire que le tout nucléaire pourrait résoudre le problème ».

« Changement de paradigme énergétique »

Il est vrai que la relance de cette énergie décarbonée pourrait permettre aussi de garantir la neutralité carbone en 2050 et l’approvisionnement en électricité.

C’est oublier, pour le militant antinucléaire, le coût prévisible de ce choix.

« C’est une hérésie ! Sur la base d’un programme de six nouvelles centrales de type EPR, à plus de 50 milliards d’euros, auquel s’ajoute la déconstruction des anciens réacteurs d’un coût équivalent, comment peut-on garantir un prix raisonnable de l’électricité ? » Jean-Pierre Collet préférerait qu’on investisse ces mêmes sommes dans les énergies renouvelables.

« Le changement de paradigme énergétique, c’est maintenant », clame-t-il. Quid de l’avenir du site du Bugey, pour lequel les élus locaux sont favorables à l’accueil d’un EPR, réacteur de nouvelle génération ?

« Les élus ont outrepassé leur droit d’expression en se prononçant pour la réalisation d’EPR sur ce site, auquel s’ajoute le manque de transparence d’EDF sur ce sujet. L’avenir de ce site devra être soumis à l’expression des populations concernées. Ils n’ont pas été élus pour ça. Nous continuons notre lutte à travers nos actions d’information, on ne lâche rien. »

Par notre correspondant Pascal DUCROS, publié le 14 novembre 2021 à 12:00

Photo en titre : Plus que de la colère, c’est une totale incompréhension pour Jean-Pierre Collet : « Là où nous pouvions attendre des annonces face à l’urgence climatique, avec des énergies vertes et renouvelables, on nous met face à un danger nucléaire accru ».  Photo Progrès /Pascal DUCROS

https://www.leprogres.fr/environnement/2021/11/14/relance-du-nucleaire-par-macron-sortir-du-nucleaire-bugey-crie-a-l-heresie