NUCLÉAIRE. PLUSIEURS ENQUÊTES PUBLIQUES POUR ORANO LA HAGUE

Une enquête s’achève, une autre débutera dans quelques jours, ce qui provoque des réactions des associations antinucléaires. Le public est invité à exprimer son opinion concernant Orano La Hague (Manche), près de Cherbourg.

Jusqu’au mardi 16 novembre 2021 inclus, une enquête publique visant Orano La Hague (Manche), près de Cherbourg, est ouverte. Consultable depuis le 5 octobre, elle est préalable à la demande d’autorisation déposée auprès du Ministère de la Transition Écologique pour étendre la gamme des combustibles traités par UP3 et UP2-800.

Un appel à s’opposer à « ces projets dangereux »

Autrement dit, traduit le Crilan (Comité de réflexion, d’information et de lutte antinucléaire), il s’agit d’une demande d’autorisation pour retraiter de l’eau lourde ou Mox, plus radioactive, alors qu’une autre enquête publique va débuter le 22 novembre 2021 (jusqu’au 18 février 2022) pour « densifier les piscines CDE de la Hague et ainsi accroître de 30 % les capacités d’entreposage des combustibles usés ».

Le Crilan dénonce une « overdose atomique » et appelle à « s’opposer à ces projets dangereux ».

Par Ouest-France , publié le 14/11/2021 à 20h13

Photo en titre : L’usine d’Orano La Hague (Manche). | OUEST-FRANCE

https://www.ouest-france.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin-50100/nucleaire-plusieurs-enquetes-publiques-pour-orano-la-hague-c5a68576-43a7-11ec-bbd9-998ea1ad5f9a