CYBERACTION : PAS DE RÉACTEUR NUCLÉAIRE SMR (NI EPR), NI À CORDEMAIS, NI AILLEURS!

Par un communiqué du 22 octobre 2021, Mme Christelle Morançais, présidente du Conseil régional des Pays de la Loire, se prononce en faveur de l’implantation d’une « petite centrale nucléaire » (SMR, acronyme de Small Modular Reactor) à Cordemais, entre Nantes et Saint Nazaire. Mais a-t-elle conscience de l’absurdité et de la dangerosité de sa proposition?

Cliquer pour [ Participer à la cyberaction ]

Le projet de réacteurs nucléaires de type SMR n’est qu’une illusion, issue de la technologie des réacteurs militaires des sous-marins et porte-avions, qui, si les pré-études aboutissent, ne verrait le jour, au mieux, qu’en 2035 :

bien trop tard pour assurer la continuité de l’activité de production électrique de la centrale thermique à flamme de Cordemais dont la fermeture est programmée plus tôt (2024 ou 2026),

bien trop tard face à l’urgence climatique.

Par ailleurs, le coût du kWh issu de SMR serait hors de prix par rapport au coût du kWh issu des énergies renouvelables.

Mme Morançais, dans son communiqué (https://www.paysdelaloire.fr/sites/default/files/2021-10/cp_21-10-22_region_une-petite-centrale-cordemais.pdf   ), prétend de façon irresponsable que ce type de réacteur nucléaire serait, entre autres, “utile pour l’environnement” et “propre”. Elle semble ignorer l’existence des déchets radioactifs ingérables et de la production continue d’effluents radioactifs liquides et gazeux, nocifs pour la santé, tout comme elle semble ignorer les risques de catastrophe nucléaire rendant la vie impossible sur un territoire.

Cette annonce s’ajoute à un subventionnement scandaleux aux industriels du nucléaire (Naval Group, CEA, etc.) par le Conseil régional des Pays de la Loire qui dure depuis plus de 10 ans!

Aujourd’hui, la filière des nouveaux gros réacteurs à eau sous pression (EPR) est un fiasco technique et financier, ce qui peut expliquer cette offensive d’arrière-garde du lobby nucléaire vers les SMR. Le projet de SMR doit être abandonné au profit de l’investissement dans les énergies renouvelables, l’efficacité et la sobriété énergétiques, seules solutions pour un avenir sans pollution radioactive et sans réchauffement climatique.

Le contexte de ce communiqué de Christelle Morançais est particulier : le 22 octobre 2021 était aussi le dernier jour de consultation sur le projet de Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Équilibre des Territoires (SRADDET) des Pays de la Loire. Ce document prévoit, à l’horizon de 2050, 100% d’énergies renouvelables en Pays de la Loire. Le nucléaire ne peut pas s’inscrire dans un tel projet!

Enfin, Mme Morançais, en proposant une installation nucléaire à Cordemais, semble ignorer les précédents de forte opposition au nucléaire des populations de la Loire-Atlantique, et des Pays de la Loire en général.

Comme contre le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes et comme contre les projets de réacteurs nucléaires au Pellerin et au Carnet ou d’enfouissement des déchets radioactifs à Bourg d’Iré ou dans le massif d’Izé, nous espérons une mobilisation forte et victorieuse contre cette proposition dangereuse d’une centrale nucléaire, à Cordemais comme ailleurs.

Nous vous proposons d’écrire à Christelle Morançais (présidente du Conseil régional des Pays de la Loire).

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à presidente@paysdelaloire.fr , avec les éléments suivants :

  • Sujet : Pas de réacteur nucléaire SMR (ni EPR)!
  • Message : Madame la Présidente,

    Vous vous prononcez en faveur de l’implantation d’une « petite centrale nucléaire » (SMR) à Cordemais.
    Ce type de réacteur nucléaire :
    – arriverait bien trop tard face à l’urgence climatique,
    – serait hors de prix par rapport aux énergies renouvelables,
    – génèrerait des déchets radioactifs ingérables et la production continue d’effluents radioactifs liquides (dans la Loire) et gazeux, nocifs pour la santé,
    – créerait le risque de catastrophe nucléaire rendant la vie impossible sur un territoire.

    Non seulement il ne faut pas faire de SMR mais vous devez cesser le subventionnement scandaleux aux industriels du nucléaire (Naval Group, CEA, etc.) par le Conseil régional des Pays de la Loire qui dure depuis plus de 10 ans!

    Croyez en ma vigilance sur vos décisions.

Pour signer la pétition (qui prendra fin le 2 février 2022), cliquer sur le site : https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/pasderynacteurnuclynairesmr-niepr-n-5042.html