L’ESPAGNE NE FINANCERA PAS DE NOUVELLES CENTRALES NUCLÉAIRES

La ministre espagnole de la Transition écologique a qualifié d’erreur le fait de mélanger sous le même label des énergies qui peuvent contribuer à la décarbonisation – comme le nucléaire et le gaz – avec celles qui sont « clairement en faveur d’une décarbonisation sans risques« .

La troisième vice-présidente du gouvernement espagnol et ministre de la Transition écologique et du Défi démographique, Teresa Ribera, a affirmé que l’Espagne ne financera pas de nouvelles centrales nucléaires ni de nouvelles infrastructures gazières, même si ces deux énergies sont considérées comme « vertes » dans la réglementation européenne, suite à la décision de la Commission européenne.

Dans des propos rapportés ce 6 février par des médias locaux, Mme Ribera a qualifié d’erreur le fait de mélanger sous le même label des énergies qui peuvent contribuer à la décarbonisation – comme le nucléaire et le gaz – avec celles qui sont « clairement en faveur d’une décarbonisation sans risques« .

Mme Ribera a affirmé que l’intention du gouvernement espagnol était de maintenir « une norme plus élevée » et a annoncé qu’il envisageait d’introduire un recours devant la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) contre la décision de la Commission, adoptée contre les critères du Conseil.

« Cela nécessite une analyse juridique. Politiquement, nous sommes parfaitement clairs à ce sujet, et du point de vue de la compréhension, des signaux qui sont donnés, nous pensons que c’est une erreur« , a-t-elle ajouté.

Selon les projections du ministère de la Transition écologique, d’ici 2030, 74 % de l’électricité devrait provenir de sources renouvelables ; d’ici 2040, toute l’électricité devrait provenir de sources renouvelables ; et d’ici 2050, toute l’énergie devrait provenir de sources renouvelables.

Par Maghreb Arabe Presse, publié le 6 février 2022 à 15h40

Photo en titre : © Photo Pixabay / distelAPPArath

https://fr.sputniknews.com/20220206/lespagne-ne-financera-pas-de-nouvelles-centrales-nucleaires-1055013174.html

NDLR : Voilà un programme qui fait plaisir à lire ! Il y a des jours où on aurait presqu’envie d’être espagnol !