POURQUOI ÉRIC PIOLLE (EELV) A TORT (ndlr : un peu seulement) DE SOUS-ENTENDRE QU’AUCUN EPR NE FONCTIONNE DANS LE MONDE

Le maire écologiste de Grenoble, Éric Piolle, soutien de Yannick Jadot, a débattu avec la ministre déléguée de l’Industrie sur la question du nucléaire. L’écologiste pense qu’aucun EPR n’est actuellement en fonctionnement dans le monde. Nous avons vérifié.

La déclaration 

La ministre de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher était l’invitée de France info ce vendredi 11 février. Elle a débattu avec Éric Piolle maire écologiste de Grenoble du sujet du nucléaire. Ce débat prend place après l’annonce d’Emmanuel Macron de renucléariser la France avec six nouveaux EPR (réacteur nucléaire à eau pressurisée de troisième génération) d’ici à 2050. Face à la succession d’exemples d’EPR déjà en fonctionnement dans le monde, exposés par la ministre, Éric Piolle contredit systématiquement les exemples.

« – Il y a deux EPR qui fonctionnent en Chine.
Arrêtés depuis six mois.
Un EPR qui est en train d’être démarré en Finlande.
Non. »

Pourquoi l’écologiste se trompe en partie ?

Concernant l’EPR chinois, issu d’une collaboration entre la Chine et la France, l’élu écologiste a à moitié raison (NDLR : lire la suite qui indique qu’on ne sait rien du 2ème EPR). En réalité, la centrale nucléaire chinoise concernée comporte deux EPR, Taishan 1 et 2. Les deux réacteurs ont été lancés à un an d’intervalle en 2018 et 2019. Le premier, Taishan 1, est effectivement à l’arrêt depuis juillet 2021. Des vibrations anormales avaient été repérées, nécessitant l’arrêt du réacteur. Depuis, il n’aurait pas redémarré.

Le réacteur Taishan 2 n’a jamais fait de bruit dans l’actualité. Seule sa date de lancement avait été annoncée par Jean-Bernard Lévy, directeur général d’EDF en 2019. Depuis les médias n’ont parlé que du premier réacteur. 

Seul un site étranger spécialisé sur les énergies mentionnait l’état de fonctionnement de Taishan 2, en date du 3 novembre 2021. Contactée, la filiale chinoise d’EDF n’a pas répondu à nos sollicitations. (NDLR : pourquoi ce silence si tout fonctionne bien ? Il n’est donc pas prouvé qu’il fonctionne.)

Là où ça marche  

Là où Éric Piolle a tort, c’est au sujet de l’EPR finlandais à Olkiluoto construit par AREVA, également un groupe français. Selon lui la centrale ne fonctionne pas. En réalité, le réacteur a été mis en marche le 21 décembre 2021 après 16 ans de construction.

Malgré deux arrêts imprévus du réacteur les 14 et 29 janvier 2022, celui-ci a été relancé et fonctionne normalement selon les autorités nucléaires finlandaises. Pour l’instant, cette centrale n’est pas encore raccordée au réseau d’électricité finlandais, mais est bien en état de marche. Elle devrait être complètement opérationnelle en juillet 2022, après de multiples reports. D’ici là, le réacteur tourne à 5 % de ses capacités. (NDLR : un réacteur qui ne fonctionne qu’à 5% de sa capacité, qui a des arrêts imprévus et qui n’est pas raccordé au réseau ne peut pas être considéré comme étant « en fonctionnement ! »)

Quels autres projets d’EPR ? 

Agnès Pannier-Runacher mentionne aussi l’existence de deux autres EPR en construction au Royaume-Uni qui « avancent à rythme soutenu ». Eric Piolle répond, « mais qui ne marchent pas ». Logique, puisqu’ils doivent entrer en service en 2026, en théorie.

En Inde, des discussions pour la création de six EPR avaient eu lieu en 2018 et en avril 2021 lorsque EDF avait remis une offre aux autorités indiennes pour le site de Jaitapur. Depuis, ce projet n’a plus fait parler de lui. 

En France, c’est l’EPR de Flamanville qui est concret, mais accuse déjà 10 ans de retard. Son coût aussi a bien évolué. Estimé à trois milliards d’euros, la Cour des comptes l’évalue dorénavant à 19 milliards d’euros. (NDLR : et qui n’a pas encore démarré !)

Par Simon Dubos, publié le 11/02/2022 à 18h12

Photo en titre : L’EPR de Flamanville devait être mis en service en 2012. © Journal La République du Centre

https://www.lamontagne.fr/paris-75000/actualites/pourquoi-eric-piolle-eelv-a-tort-de-sous-entendre-qu-aucun-epr-ne-fonctionne-dans-le-monde_14084968/

NDLR : donc Éric Piolle a raison à 95 %. C’est pourquoi je me suis permis cette parenthèse dans le titre car certains lecteurs pressés ne lisent que les titres ! « Éric Piolle a presque raison » aurait été un titre plus juste! Voir l’article publié le 12 février 2022 sous le titre: NUCLÉAIRE : LA PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ DE L’EPR FINLANDAIS ENCORE REPORTÉE (https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/nucleaire-la-production-delectricite-de-lepr-finlandais-reportee-a-mars-1386600)