« UNE GRANDE MENACE »: ZELENSKY SE DIT INQUIET SUR LA SÉCURITÉ DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE ZAPORIJIA

Kiev n’a plus aucun contact avec la centrale nucléaire qui se trouve aux mains des forces russes depuis début mars. L’Ukraine assure que des tirs de missile ont été effectués près de la centrale, laissant craindre un accident nucléaire.

La sécurité de la centrale nucléaire de Zaporijia est-elle menacée? Le président ukrainien a en tout cas réitéré son inquiétude au sujet de la centrale aux mains des forces russes, évoquant « une grande menace« , lors d’une conférence de presse donnée dans la nuit de vendredi à samedi.

« C’est toujours une grande menace, parce qu’en ce moment les troupes russes occupent en partie la centrale d’Enerhodar (à Zaporijia NDLR)« , a dénoncé Volodymyr Zelensky.

« Les militaires russes ont encerclé la centrale de Zaporijia, ils ont tué plusieurs personnes et tiré sur des installations nucléaires. Au début d’ailleurs, on a dit à l’Agence internationale de l’énergie atomique qu’il n’y avait pas eu de coup de feu. Ça n’est pas vrai« , a-t-il ajouté.

Kiev n’a plus de contact avec la centrale

La centrale nucléaire fait l’objet de nombreuses inquiétudes, alors qu’elle est contrôlée par les forces russes depuis début mars et que Kiev, ainsi que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), n’ont plus aucun contact avec les dirigeants de la centrale.

Si les employés de la centrale continuent d’y travailler, l’usage du téléphone portable y est en effet interdit par les Russes, afin qu’aucune information ne filtre depuis le site.

Des opérations de maintenance et de contrôle doivent pourtant être réalisées pour assurer la sûreté de la centrale, alors qu’aucune opération n’a pu être menée depuis le début du conflit. Sur les six réacteurs de la centrale, seulement quatre fonctionnent actuellement.

« Ça pose évidemment un souci de délayer les opérations de maintenance, mais ce qui est peut-être encore plus préoccupant, c’est l’état psychologique du personnel« , s’inquiète sur BFMTV Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire et chef du laboratoire de la Criirad, mettant en avant une « pression forte« , liée au contexte de la guerre et à la prise de contrôle russe de la centrale.

Des tirs de missiles près de la centrale?

Autre source de préoccupation: les autorités ukrainiennes assurent que les Russes ont effectué des tirs de missiles à basse altitude près de la centrale. Des frappes qui laissent planer la menace d’un accident nucléaire aux conséquences dramatiques.

Le site avait déjà été bombardé début mars, causant un incendie dans un laboratoire et dans une salle de formation. Aucune fuite n’avait en revanche été relevée et les taux de radiation relevés ces derniers jours sont considérés comme normaux.

« On n’a plus le même niveau de garantie qu’en temps de paix. En temps de paix, la sécurité nucléaire, c’est déjà un challenge, en temps de guerre, tous les paramètres sont au rouge« , met en garde Bruno Chareyron.

Le directeur de l’AIEA s’est rendu en personne en Ukraine un peu plus tôt cette semaine, se disant à son retour « préoccupé » par la situation de la centrale de Zaporijia.

Sur le même sujet

« C’est au sommet de ma liste d’inquiétudes quand il s’agit de la situation des installations nucléaires en Ukraine« , a déclaré Rafael Grossi lors d’une conférence de presse donnée au siège de l’AIEA à Vienne.

Dossier : Ukraine-Russie: la guerre

Par Anne-Sophie Warmon, avec Juliette Desmonceaux avec AFP, publié le 30 avril 2022 à 12h17

https://www.bfmtv.com/international/asie/russie/une-grande-menace-zelensky-se-dit-inquiet-sur-la-securite-de-la-centrale-nucleaire-de-zaporijia_AD-202204300119.html