ONU : PROTESTATIONS CONTRE LA PRÉSIDENCE DE LA CONFÉRENCE DU DÉSARMEMENT PAR LA CORÉE DU NORD

La représentante de l’Australie a exprimé son inquiétude face à l’avancée de la Corée du Nord en matière d’armes de destruction massive et de missiles balistiques

AA / Genève / Peter Kenny– L’Australie et 40 autres nations ont protesté, jeudi, contre l’accession du représentant de Pyongyang à la présidence de la Conférence du désarmement.

La Corée du Nord a assumé la présidence tournante de la Conférence du désarmement, qui compte 65 pays, et son représentant auprès de l’ONU à Genève, Han Tae-song, a ouvert la session en exprimant « l’honneur et le privilège » de cette présidence.

« Ma délégation prend la présidence très au sérieux« , a-t-il déclaré, expliquant que c’était la deuxième fois que la Corée du Nord assurait la présidence de la Conférence du désarmement.

« Je peux vous assurer que nous sommes prêts à travailler en étroite collaboration avec tous les membres de la conférence, de manière ouverte, transparente et inclusive, et à apporter des contributions constructives pour réaliser des progrès tangibles cette année « , a-t-il ajouté.

La Conférence du désarmement, dont le siège est à Genève, se veut « l’unique instance multilatérale de négociation de la communauté internationale en matière de désarmement » et joue un rôle crucial dans les efforts de désarmement nucléaire.

Après l’ouverture de la session au Palais des Nations par le représentant de Pyongyang, l’ambassadrice d’Australie, Amanda Gorely, a lu une déclaration commune de 48 pays, dont l’UE, le Japon, la Corée du Sud, les États-Unis, Türkiye et d’autres nations.

** Des comportements irresponsables

La déclaration exprime des inquiétudes quant aux « comportements irresponsables de la Corée du Nord, qui continuent de porter gravement atteinte à la valeur même » de la conférence.

« Nous sommes profondément préoccupés par les avancées incessantes de la RPDC (Corée du Nord) en matière d’armes de destruction massive et de capacités de missiles balistiques, y compris les rapports selon lesquels elle se prépare à effectuer son septième essai nucléaire« , a déclaré la représentante de l’Australie.

« Depuis le début de l’année 2022, la RPDC a procédé à une série sans précédent d’essais de missiles, y compris des lancements de missiles balistiques intercontinentaux, de prétendus missiles balistiques hypersoniques avec l’intention déclarée d’utiliser des armes nucléaires tactiques, et au moins un missile balistique lancé par un sous-marin« , a-t-elle ajouté.

Amanda Gorely a exhorté la Corée du Nord à mettre fin à ses « actions déstabilisatrices » et à se conformer à ses obligations internationales en vertu des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies, à savoir renoncer aux armes nucléaires et aux programmes nucléaires existants.

De son côté, un responsable russe a déclaré : « Nous espérons que la présidence nord-coréenne apportera une contribution significative aux travaux de la conférence et à une coopération réfléchie avec tous les États parties (…) Notre délégation estime que nous vivons actuellement l’un des temps forts des travaux de notre conférence.« 

*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Publié le 2 juin 2022

https://www.aa.com.tr/fr/monde/onu-protestations-contre-la-pr%C3%A9sidence-de-la-conf%C3%A9rence-du-d%C3%A9sarmement-par-la-cor%C3%A9e-du-nord/2604399