« ARME NUCLÉAIRE : LA FRANCE S’ISOLE »

Défense. « La France ne participe pas à la première conférence des États parties au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires. »

Les armes nucléaires ne laissent personne en sécurité. Elles n’empêchent pas la guerre conventionnelle, comme le montre l’actualité, mais elles protègent l’agresseur. Elles ne sont qu’un instrument de terreur au détriment des populations et détournent des sommes astronomiques qui devraient être consacrées, notamment, à la lutte contre le changement climatique. Elles sont inefficaces, dangereuses, illégales, antidémocratiques, démobilisatrices, immorales et ruineuses.

Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (Tian) a été adopté par une majorité des États (122) à l’assemblée générale des Nations unies, le 7 juillet 2017. C’est le seul traité qui interdit juridiquement les armes nucléaires. Il est entré en vigueur le 22 janvier 2021, venant notamment compléter d’autres instruments, comme le Traité sur la non-prolifération nucléaire (TNP).

L’Onu accueille, jusqu’à jeudi à Vienne, la première réunion des États parties au Tian avec notamment des partenaires européens comme l’Allemagne, l’Autriche, la Finlande, l’Irlande, Malte, la Norvège, la Suisse, la Suède… Certains prennent part à ce processus en qualité d’observateur.

La Campagne ICAN France, conduite par de très nombreuses organisations, demande au président de la République de ne pas isoler notre pays d’un processus multilatéral porté par l’Onu en participant, en qualité d’observateur, à la première réunion des États parties au Tian.

La France, qui ne cesse, quel que soit son gouvernement, de dire qu’elle est un État responsable, n’a pas le droit de s’isoler de la scène internationale et européenne. Elle n’a pas le droit de refuser le dialogue en vue d’agir pour notre sécurité humaine et environnementale face aux arsenaux nucléaires qui nous menacent en permanence. Elle doit être présente comme État observateur à cette première réunion du Tian.

Peut-on imaginer un seul instant que la France laisse son siège vide lors de cette réunion de l’Onu, se rangeant ainsi aux côtés d’absents tels que les puissances autoritaires ou dictatoriales (Russie, Chine, Corée du Nord) ?

Par Ouest-France  et Étienne Godinot (courriel), publié le 22/06/2022 à 05h00

Photo en titre : Le sous-marin nucléaire « Le Vigilant ». | ARCHIVES DAVID ADÉMAS, OUEST-

https://www.ouest-france.fr/medias/ouest-france/courrier-des-lecteurs/arme-nucleaire-la-france-sisole-5adad98b-f93e-407c-b6a9-2b8a7b221a9c