CHINON: NON-RESPECT DE LA CONDUITE À TENIR PRÉVUE PAR LES RÈGLES GÉNÉRALES D’EXPLOITATION DU RÉACTEUR 4

Le 5 juillet 2022, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté concernant un non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 2 relatif à l’indisponibilité d’un des deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel.

Les règles générales d’exploitation (RGE) sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite des réacteurs associées. Elles prescrivent notamment les délais maximums de réparation en cas d’indisponibilité des systèmes requis pour assurer la sûreté des réacteurs.

Chaque réacteur dispose de deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel, qui assurent de façon redondante l’alimentation électrique de divers systèmes de sûreté en cas de défaillance des alimentations électriques externes.

Le 21 mai 2022, alors que le réacteur 2 était à l’arrêt pour sa visite partielle, une intervention a été réalisée sur un système électrique nécessaire au fonctionnement d’un des groupes électrogènes de secours à moteur diesel. La requalification de ce système électrique après cette intervention s’est révélée satisfaisante.

Le 30 juin 2022, lors de l’essai en charge de ce même moteur, l’exploitant a constaté un dysfonctionnement. L’analyse menée par l’exploitant a mis en évidence que ce dysfonctionnement était dû à l’intervention réalisée précédemment sur le système électrique. L’exploitant a remis en conformité l’équipement électrique concerné dès la détection de l’anomalie.

L’exploitant a considéré que le groupe électrogène de secours concerné a été indisponible du 21 mai au 30 juin 2022, période pendant laquelle sa disponibilité était requise par les RGE.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’installation, le personnel et l’environnement. Toutefois, du fait de sa détection tardive par l’exploitant et du non-respect des RGE, cet événement, qui a affecté la fonction de sûreté liée aux fonctions support du réacteur, a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Date de la dernière mise à jour : 20/07/2022

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/non-respect-de-la-conduite-a-tenir-prevue-par-les-regles-generales-d-exploitation-du-reacteur-24