PALUEL : NON-RESPECT DES RÈGLES GÉNÉRALES D’EXPLOITATION CONCERNANT LA DISPONIBILITÉ DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT DE LA PISCINE DE STOCKAGE DU COMBUSTIBLE

Le 30 août 2022, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 3 concernant la disponibilité du circuit de refroidissement de la piscine d’entreposage du combustible.

Les règles générales d’exploitation (RGE) sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées. Elles limitent les interventions sur les équipements qui conduiraient à dégrader les fonctions de sûreté requises en fonction du domaine d’exploitation.

La piscine d’entreposage du combustible permet d’entreposer les assemblages de combustible neufs avant leur chargement dans le cœur du réacteur et les assemblages de combustible usé dans l’attente de leur évacuation. Le refroidissement de cette piscine est nécessaire pour évacuer la puissance résiduelle des assemblages de combustible usé. Ce refroidissement est assuré par le système de traitement et réfrigération (PTR), lui-même refroidi par le circuit de refroidissement intermédiaire (RRI). Le circuit PTR est constitué de deux voies redondantes comportant chacune une pompe et un échangeur de chaleur.

Le 25 août 2022, alors que le réacteur 3 est en fonctionnement, une intervention est programmée sur la voie A du circuit PTR. Dans cette situation, la voie B est requise et doit donc être disponible afin d’assurer le refroidissement des assemblages de combustible situés dans la piscine.

Le 26 août 2022, un opérateur en salle de commande a détecté une hausse de la température de la piscine d’entreposage. Un contrôle sur place a permis d’identifier qu’une vanne participant au refroidissement de la voie B du circuit RRI était en position fermée, rendant la voie indisponible. La règle relative à la disponibilité d’une des deux voies du système de refroidissement de la piscine d’entreposage lorsque le réacteur est en fonctionnement n’a donc pas été respectée. Les deux voies du circuit PTR ont été indisponibles pendant 25 heures.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence pour les personnes et l’environnement. Néanmoins, en raison de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires (INES).

L’exploitant a constaté la baisse de la température de la piscine d’entreposages du combustible après ouverture de la vanne.

L’analyse de cet événement devra s’attacher à en comprendre l’origine exacte, ainsi que les raisons ayant conduit à l’absence d’identification de l’indisponibilité des deux voies du circuit PTR, et définir des actions correctives visant à éviter le renouvellement de cet écart.

Publié le 12/09/2022

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/non-respect-des-regles-generales-d-exploitation46