L’OTAN VA TESTER SON AVIATION DE BOMBARDEMENT NUCLÉAIRE

C’est un exercice annuel baptisé « Steadfast Noon » qui se tiendra la semaine prochaine. En cette période tendue avec Moscou, l’exercice ne passe pas inaperçu. L’OTAN va mener, entre le 17 et le 26 octobre, un exercice de dissuasion prévu de longue date et intitulé « Steadfast Noon ». Il se tiendra peu après la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN, les 12 et13 octobre, à Bruxelles.

Quatorze États membres de l’Otan (mais pas la France) prendront part à cet exercice annuel qui intervient toutefois dans un contexte de tensions avec la Russie. En effet Moscou a averti qu’il était prêt à utiliser son arsenal nucléaire en cas de menaces directes contre son territoire. Ses forces stratégiques ont aussi repositionné des bombardiers à long rayon d’action près des frontières avec la Norvège et la Finlande, la base aérienne d’Olenya abritant désormais une douzaine de Tu-160 contre quatre au début du mois de septembre.

Une soixantaine d’avions alliés engagés

Selon l’Otan, une soixantaine d’avions alliés seront engagés mais aucun appareil prenant part à cet exercice (Tornado, F-15, F-16, B-52) ne s’approchera à moins de 1 000 km de la Russie.

Un chasseur bombardier F-16 sur la base d’Aviano en Italie. Ce type d’avion peut larguer une bombe nucléaire B-61. | U.S. AIR FORCE

L’exercice aura lieu principalement au-dessus de la Belgique et du Royaume-Uni, pays dont des bases accueillent des armes nucléaires. Actuellement, une centaine d’armes nucléaires sont disposées sur six bases de l’Otan dont celle de Lakenheath au Royaume-Uni.

La carte des sites qui abritent des armes nucléaires de l’Otan. © FAS

Pourquoi « Steadfast Noon » ?

Qu’est-ce qui se cache derrière le nom de code « Steadfast Noon » ? Le nom de code de chaque exercice de l’Otan comporte deux mots.

La première lettre du premier mot indique le commandement otanien responsable de la programmation de l’exercice :

S pour Grand Quartier général des Puissances alliées en Europe (le SHAPE)

T pour Commandement allié Transformation B pour Commandement des forces interarmées de Brunssum

N pour Commandement des forces interarmées de Naples

Un exercice STEADFAST est donc géré par le SHAPE (Supreme Headquarters Allied Powers Europe).

La première lettre du second mot précise le domaine concerné :

A pour Air L pour Land (Terre)

M pour Maritime Operations (Mer)

J pour Joint (Interarmées)

S pour Special Forces (forces spéciales)

C pour Cyberspace Operations

M pour Medical Support…

Et N ? C’est pour « Nuclear Operations ». « Steadfast Noon », c’est donc bien un exercice piloté par le SHAPE et qui porte sur la dissuasion nucléaire.

Par Ouest-France , article de Philippe CHAPLEAU, publié le 14/10/2022 à 18h17, modifié le 14/10/2022 à 18h23

Photo en titre : Un bombardier US B-52 en cours de ravitaillement au-dessus de la mer du Nord. | U.S. AIR FORCE

Pour retrouver cet article, cliquer sur : https://www.ouest-france.fr/monde/organismes-internationaux/otan/l-otan-va-tester-son-aviation-de-bombardement-nucleaire-311c742c-4bd7-11ed-9879-c1a2e97ee6a1