GUERRE EN UKRAINE : LA CENTRALE DE ZAPORIJJIA DÉCONNECTÉE DE SA DERNIÈRE LIGNE ÉLECTRIQUE DE SECOURS

Un nouveau bombardement dirigé vers la centrale nucléaire est à l’origine des dégâts. Les réparations sont en cours.

Les récents bombardements autour de la centrale de Zaporijjia continuent de fragiliser l’édifice, occupé par les Russes, et dont les six réacteurs sont aujourd’hui à l’arrêt. Dans un communiqué publié ce vendredi 30 décembre, et repéré par The Kiyv Independant, l’AEIA, l’Agence internationale de l’énergie atomique, indique que la centrale a perdu sa connexion à la ligne électrique de secours en raison d’un nouveau bombardement.

« Une ligne électrique de secours de 330 kilovolts à la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia a été déconnectée tard hier en raison de dommages causés par des bombardements », apprend-on. « L’équipe d’experts de l’AIEA présente à la centrale a signalé que sa connexion à la ligne de secours de 330 kV (…) a été perdue à 21h35 heure locale hier à la suite de dommages de l’autre côté du fleuve Dnipro », poursuit le communiqué.

L’AEIA réclame la fin des bombardements « menaçant la sécurité nucléaire »

L’étendue des dégâts n’est pas encore claire mais les travaux de réparation de la ligne sont déjà en cours, a ajouté l’équipe de l’AIEA. Rafael Mariano Grossi, le directeur général de l’institution régie par les Nations Unies a ainsi souligné « la fragilité de l’approvisionnement en électricité du réseau » en Ukraine.

Il s’agissait de la « dernière ligne électrique de secours fonctionnelle » de la centrale. L’AEIA ajoute qu’il est « vital qu’elle soit rétablie dès que possible ». Il explique que « toute action militaire menaçant potentiellement la sûreté et la sécurité nucléaires des centrales nucléaires ukrainiennes doit s’arrêter immédiatement ».

Dans la suite de son communiqué, l’AIEA détaille que « les trois autres centrales nucléaires du pays – situées sur le territoire sous contrôle ukrainien (…) étaient en train de rétablir leurs niveaux de production d’électricité après une baisse de production suite aux attaques de missiles d’hier (NDLR : ce jeudi) ».

Par Le Parisien, publié le 31 décembre 2022 à 09h47

Photo en titre : La centrale nucléaire de Zaporijjia est la cible de bombardements depuis le début du conflit en Ukraine. Reuters/Alexander Ermochenko

https://www.leparisien.fr/international/guerre-en-ukraine-la-centrale-de-zaporijjia-deconnectee-de-sa-derniere-ligne-electrique-de-secours-31-12-2022-OBH7JDFTXNDPDKK62QLJ6IELAI.php