UN MILLION DE NORD-CORÉENS POURRAIENT BOIRE DE L’EAU CONTAMINÉE PAR LES ARMES NUCLÉAIRES

L’eau qui s’écoule d’un site où se font des tests nucléaires répandrait de dangereux matériaux radioactifs dans plusieurs foyers nord-coréens, selon une nouvelle étude. 

  • À lire aussi: La Corée du Nord tire deux missiles balistiques de courte portée et menace de transformer le Pacifique en «champ de tir»
  • À lire aussi: EN VIDÉO | La Corée du Nord tire un missile en signe d’avertissement à Washington

Selon le rapport publié mardi par le Transitional Justice Working Group, huit villes seraient affectées

Le média Business Insider rapporte que le plan d’eau Punggye-ri pourrait avoir des impacts dévastateurs sur la population de la région du Hamgyong, qui compte plus d’un million de personnes. 

Les produits agricoles de la Corée du Nord, distribués en Corée du Sud, en Chine et au Japon, pourraient aussi mettre à risque plusieurs millions d’individus si contaminés par l’usine nucléaire. 

D’ailleurs, selon la BBC, le site nucléaire Punggye-ri avait fermé en 2018 puis avait été partiellement détruit, un gage de Kim Jong-un au président américain de l’époque, Donald Trump.

Toutefois, selon les analystes à l’origine de la nouvelle étude, le site nucléaire pourrait rouvrir afin de continuer les essais nucléaires. 

Par TVA Nouvelles d’après CNN, publié le 21 février 2023 à 09h18

Photo en titre : Deux missiles balistiques lancés par la Corée du Nord – Images CNN

https://www.tvanouvelles.ca/2023/02/21/un-million-de-nord-coreens-pourraient-boire-de-leau-contaminee-par-les-armes-nucleaires